NOUVELLES

La Marine américaine fait de la diplomatie humanitaire

14/09/2012 12:34 EDT | Actualisé 14/11/2012 05:12 EST

PEARL HARBOR, Hawaï (Sipa) — On pourrait croire que le rôle de la Marine américaine se cantonne à des opérations de soutien en Afghanistan ou à la lutte contre la piraterie en Somalie. Mais elle dépense aussi plus de 20 millions de dollars (15 millions d'euros) par an pour envoyer des navires-hôpitaux dans des pays pauvres de la région Asie-Pacifique afin de réaliser des opérations de la cataracte et prodiguer des soins dentaires ou autres.

Ces missions humanitaires permettent aux Etats-Unis de soigner leur image à l'étranger pour un coût relativement modeste.

"Nous tissons des liens de confiance et instaurons de nouvelles façons de communiquer", explique le commandant de la flotte américaine dans le Pacifique, l'amiral Cecil Haney. "Nous appelons cela l'interopérabilité. C'est plus qu'une simple assistance technologique, c'est culturel. Il s'agit d'instaurer de la confiance avec des pays qui partagent nos valeurs", détaille l'amiral dans un entretien accordé depuis le port de Pearl Harbor, où le USNS Mercy est amarré avec ses 1.200 hommes.

Leur mission de cinq mois les a amenés au Cambodge, en Indonésie, aux Philippines et au Vietnam, avant de mettre le cap vers San Diego. Le navire a passé deux semaines dans chaque pays, embarquant du personnel médical originaire de 13 pays allant du Japon à la Malaisie. Vingt-huit organisations non gouvernementales américaines ou étrangères ont également participé.

Selon le capitaine William Cogar, qui dirige l'USNS Mercy, l'équipage doit répondre à un nombre croissant de demandes pour le traitement de la cataracte, y compris de la part de patients âgés de 30 ou 40 ans. Dans ces pays, peu de gens portent des lunettes et "grâce à notre action, ils peuvent voir de nouveau", ajoute-t-il.

Les animaux et le bétail peuvent également être pris en charge par des vétérinaires à bord.

Les Etats-Unis ont pris conscience de l'importance de ces actions lorsqu'ils ont fourni de l'aide alimentaire, médicale et humanitaire par mer et par air après le tremblement de terre et le tsunami de 2004 dans l'océan Indien, explique Abe Denmark, directeur du Bureau national de recherche asiatique, un cercle de réflexion indépendant.

Un sondage réalisé de l'institut Pew Global Attitudes Project a montré que la cote de popularité des Américains en Indonésie, pays majoritairement musulman, avait bondi de 15 à 38% entre 2003 et 2005 grâce à cette assistance. La Navy a inauguré peu après le programme "Pacific Partnership", qui en est aujourd'hui à sa huitième année.

cc/AP-v/st

PLUS:pc