NOUVELLES

Film anti-islam: un mort dans des heurts entre islamistes et police au Liban (sécurité)

14/09/2012 09:08 EDT | Actualisé 14/11/2012 05:12 EST

Un manifestant a été tué et 25 autres ont été blessés vendredi dans des heurts dans le nord du Liban entre les forces de sécurité et des islamistes qui avaient auparavant incendié un fast-food américain pour protester contre un film dénigrant l'islam, a dit un responsable des services de sécurité.

Ces violences interviennent au moment où le pape Benoît XVI débute à Beyrouth une visite historique de trois jours, qu'il a entamée en dénonçant le fondamentalisme et en appelant à la tolérance.

Près de 300 personnes, dont beaucoup portant une longue barbe, étaient parties d'une mosquée dans le centre de Tripoli, arborant des drapeaux noirs islamistes pour se diriger vers le restaurant KFC dans le sud de la ville côtière afin de protester contre le film anti-islam produit aux Etats-Unis, selon le correspondant de l'AFP.

"(Nous voulons) un Etat islamique, pas un Etat croisé", "L'Amérique est l'ennemi de Dieu", ont scandé les manifestants qui s'en sont pris également au souverain pontife: "O musulmans, dites-le assez fort, nous ne voulons pas du pape".

A leur arrivée près du KFC, des heurts ont éclaté avec les forces de sécurité qui gardaient le lieu. Les manifestants ont jeté des pierres en direction des policiers, en blessant cinq, et les forces de l'ordre ont riposté en lançant du gaz lacrymogène et en tirant en l'air.

Les circonstances de la mort du manifestant, tué par une balle, n'étaient pas claires dans l'immédiat.

Le calme est revenu après que l'armée, qui joue également un rôle de policier au Liban, se fut déployée dans la zone, dispersant les manifestants.

Dans le sud du Liban, à Aïn Heloué --le plus grand camp de réfugiés palestiniens dans le pays--, des centaines de Palestiniens en colère sont sortis des mosquées pour dénoncer le film "Innocence of Muslims" ("L'innocence des musulmans") produit aux Etats-Unis et dont l'auteur est présenté tantôt comme un Américano-israélien, tantôt comme un copte (chrétien d'Egypte) vivant en Californie.

"Musulmans, brandissez vos armes, venez au secours du Prophète, tuez Obama, tuez les Américains", ont scandé des partisans de groupuscules islamistes dans les rues du camp, a constaté le correspondant de l'AFP sur place.

"Obama, nous sommes tous des Ben Laden", ont-ils encore crié en référence au président américain et au fondateur du réseau Al-Qaïda tué en mai 2011 par un commando américain.

"Musulmans, faites exploser les ambassades, tuez les ambassadeurs", ont clamé certains islamistes brandissant des exemplaires du coran.

Des dizaines de milliers de musulmans ont manifesté vendredi à travers le monde musulman pour dénoncer le film controversé, déclenchant de nouvelles violences, après l'attaque menée mardi qui avait coûté la vie à l'ambassadeur américain en Libye Chris Stevens et à trois autres Américains.

Ce film, dont des extraits sont diffusés sur internet, dénigre les musulmans, présentés comme immoraux et brutaux, ainsi que le prophète de l'islam Mahomet.

oi-mz-ram/cnp

PLUS:afp