NOUVELLES

Film anti-islam: Obama a demandé à Erdogan de dénoncer la violence

14/09/2012 02:21 EDT | Actualisé 14/11/2012 05:12 EST

Le président Barack Obama a personnellement demandé au Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan de dénoncer les actes de violence dans le monde musulman consécutifs à la diffusion d'un film dénigrant l'islam, a révélé vendredi la Maison Blanche.

M. Erdogan, en visite à Yalta en Ukraine, avait auparavant affirmé que ce film constituait une "provocation" mais ne pouvait justifier les attaques meurtrières contre des postes diplomatiques américains.

"Personne ne peut faire de telles choses au nom de l'islam, comme ce qui s'est passé en Libye lors de l'attaque contre la mission diplomatique américaine" de Benghazi (est), au cours de laquelle quatre Américains --dont l'ambassadeur dans ce pays-- ont été tués, a déclaré M. Erdogan, dont le parti est issu de la mouvance islamique.

Le porte-parole de la présidence américaine, Jay Carney, a expliqué qu'outre ses appels téléphoniques ces derniers jours aux dirigeants libyen, égyptien et yéménite, M. Obama avait "envoyé un message personnel au dirigeant turc, le Premier ministre Erdogan, pour lui demander de l'aide et de prendre position contre la violence".

"Et je pense que vous avez vu que le Premier ministre l'a fait, et le président est très reconnaissant de ces déclarations", a encore dit M. Carney.

MM. Obama et Erdogan, dont les pays sont alliés au sein de l'Otan et qui entretiennent d'excellentes relations personnelles selon de hauts responsables américains, se sont entretenus très souvent depuis le début des révoltes dans le monde arabe en 2011, notamment au sujet du conflit en Syrie, voisine de la Turquie.

tq/are

PLUS:afp