NOUVELLES

Film anti-islam: manifestations palestiniennes à Gaza et Jérusalem-Est

14/09/2012 08:48 EDT | Actualisé 14/11/2012 05:12 EST

Des milliers de Palestiniens ont manifesté vendredi après la prière musulmane hebdomadaire contre un film islamophobe réalisé aux Etats-Unis, dans la bande de Gaza contrôlée par le Hamas et à Jérusalem-Est occupée et annexée par Israël.

A Gaza, le chef du gouvernement du Hamas, Ismaïl Haniyeh, qui a pris la tête du cortège de plusieurs milliers de personnes, a de nouveau exhorté "l'administration américaine à présenter ses excuses à la nation arabe et islamique pour ce film insultant et à traduire ces criminels en justice", en référence aux auteurs du film.

Il a appelé pendant son prêche du vendredi à "poursuivre ces manifestations et protestations pacifiques et civilisées".

Les manifestants, dans la ville de Gaza, mais aussi à Rafah, dans le sud de l'enclave palestinienne, brandissaient des drapeaux du Hamas et du Jihad islamique et scandaient "Mort à l'Amérique, mort à Israël!".

Toujours à Rafah, plusieurs centaines de salafistes ont défilé en brandissant des drapeaux d'Al-Qaïda et des banderoles avec le slogan "Honte aux dirigeants arabes qui maintiennent des liens avec l'Amérique".

Les manifestants ont par ailleurs mis le feu à des drapeaux américains et israéliens ainsi qu'à un portrait du président américain Barack Obama, a constaté le photographe de l'AFP.

A Jérusalem-Est, des échauffourées ont éclaté entre quelques centaines de Palestiniens et les policiers israéliens à l'entrée de la Vieille ville après la prière à la mosquée Al-Aqsa.

"La police israélienne a dispersé des manifestants qui lui jetaient des pierres à la porte de Damas", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld.

Les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes et des grenades étourdissantes, blessant cinq personnes, selon des journalistes de l'AFP.

Des manifestants ont tenté de se diriger vers des bâtiments diplomatiques américains à Jérusalem-Est mais en ont été empêchés par la police, selon la même source.

Le film "Innocence of Muslims" ("L'Innocence des musulmans"), dont des extraits sont diffusés sur internet, dénigre les musulmans, présentés comme immoraux et brutaux, ainsi que le prophète de l'islam Mohammad.

my-bur-chw/sbh

PLUS:afp