NOUVELLES

Barack Obama accueille les dépouilles des Américains tués en Libye

14/09/2012 12:43 EDT | Actualisé 14/11/2012 05:12 EST

BASE AÉRIENNE ANDREWS, États-Unis - Le président Barack Obama a rendu hommage vendredi aux quatre Américains tués en Libye dans le cadre d'une cérémonie organisée pour le retour de leurs dépouilles aux États-Unis.

Debout près des quatre cercueils recouverts de la bannière étoilée, M. Obama a déclaré que le peuple américian n'oublierait jamais le sacrifice de l'ambassadeur Chris Stevens et de ses trois collègues.

Il a ajouté que les quatre hommes avaient fait plus qu'embrasser l'idéal américain, ils l'avaient vécu.

Aussi présente, la secrétaire d'État Hillary Clinton, qui a pris la parole avant le président, a eu de la difficulté à livrer son discours et a semblé retenir ses larmes durant l'allocution de Barack Obama.

Elle a affirmé que l'Égypte, la Libye, le Yémen et la Tunisie n'avaient pas troqué la tyrannie d'un dictateur pour celle d'une foule enragée.

Le rapatriement des corps s'est déroulé trois jours après l'attaque contre le consulat américain à Benghazi, dans l'est de la Libye, qui a coûté la vie mardi soir à M. Stevens de même qu'à Sean Smith, Glen A. Doherty et Tyrone S. Woods.

Cet incident s'inscrit dans une série d'assauts menés contre des ambassades américaines un peu partout dans le monde musulman à la suite de la diffusion sur le Web de la bande-annonce d'un film islamophobe réalisé aux États-Unis.

M. Obama a rencontré les familles des victimes en privé avant de s'engouffrer dans le hangar de la base aérienne Andrews, dans le Maryland, où les quatre dépouilles ont été transportées hors de l'avion C-17 qui les avaient ramenées au pays par des membres de la marine américaine avant d'être placées dans des corbillards.

Le président américain a assuré que les États-Unis ne se retireraient pas du monde et ne cesseraient jamais de se battre pour que chaque personne sur la planète puisse bénéficier de la dignité et de la liberté auxquelles elle a droit.

PLUS:pc