NOUVELLES

Afrique du Sud/mines: le gouvernement annonce du maintien de l'ordre (ministre)

14/09/2012 06:45 EDT | Actualisé 14/11/2012 05:12 EST

Le ministre de la Justice sud-africain Jeff Radebe a annoncé vendredi une série de mesures pour rétablir l'ordre dans le secteur minier perturbé par des grèves et des violences depuis plus d'un mois.

"Le gouvernement a mis en place des mesures pour s'assurer que la situation est sous contrôle", a déclaré le ministre lors d'un point presse.

"Ces mesures sont les suivantes: ceux qui procéderont à des rassemblements illégaux, porteront des armes dangereuses, se livreront à la provocation ou menaceront de violence dans les zones concernées seront traitées comme il se doit".

Ces zones sont essentiellement la ceinture des mines de platine autour de Rustenburg (nord), où les violences ont fait 45 morts à Marikana depuis un mois, et où les mineurs de deux majors du platine sont actuellement en grève.

"Notre gouvernement ne tolèrera pas plus longtemps ces actes", a poursuivi le ministre, "les forces de l'ordre n'hésiteront pas à arrêter ceux qui auront violé la législation".

Jeudi, le président Jacob Zuma avait annoncé que son gouvernement s'apprêtait à agir, sans préciser de mesure concrète.

C'est après avoir échoué à faire déposer les armes à 3.000 mineurs en grève à Marikana le 16 août que la police a déclenché une fusillade meurtrière, faisant 34 morts parmi les grévistes. La plupart portaient des "armes traditionnelles", allant du bâton à la lance, en passant par la barre de fer ou la machette.

La police a affirmé que des armes à feu dérobées à des policiers circulaient aussi parmi eux.

cpb/clr/jlb

PLUS:afp