NOUVELLES

Yémen: Obama dit à Hadi son "inquiétude" pour les diplomates américains

13/09/2012 06:20 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

Le président Barack Obama a exprimé jeudi son "inquiétude pour la sécurité" des diplomates et de l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa, lors d'un entretien téléphonique avec son homologue yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, a annoncé la Maison Blanche.

Lors de cette conversation, à l'initiative de M. Obama, le dirigeant américain a "discuté de l'attaque contre l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa, et exprimé son inquiétude pour la sécurité des employés et des installations diplomatiques américaines au Yémen", a précisé la présidence américaine.

M. Obama a également remercié M. Hadi pour avoir "rapidement condamné" l'attaque jeudi du complexe diplomatique américain dans la capitale yéménite, au moment où plusieurs pays musulmans sont la proie de graves violences suscitées par un film produit aux Etats-Unis et dénigrant l'islam.

De même source, M. Obama a salué "la coopération du gouvernement yéménite et souligné l'importance d'oeuvrer ensemble à la sécurité des employés américains à l'avenir", et M. Hadi "s'est engagé à faire tout ce qui est en son pouvoir pour protéger les Américains au Yémen".

Quatre personnes ont été tuées jeudi lors de heurts entre la police et des manifestants protestant près de l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa contre un film américain dénigrant l'islam, a indiqué un responsable des services de sécurité.

Plus tôt, des milliers de manifestants ont pris d'assaut le complexe de l'ambassade, pourtant entouré de strictes mesures de sécurité. Ils ont escaladé la grille et pénétré dans l'enceinte de la chancellerie où ils ont mis le feu à des voitures diplomatiques avant d'être dispersés, selon des témoins.

Selon la Maison Blanche, tous les membres du personnel de l'ambassade sont sains et saufs, et aucun n'est porté disparu.

Dans un communiqué publié par l'agence officielle Saba, le président Hadi s'est déclaré "extrêmement navré" par cette attaque et a présenté ses "excuses au président américain Barack Obama ainsi qu'au peuple américain".

Une vidéo dénigrant l'islam, qui a été réalisée aux Etats-Unis puis diffusée sur internet, a provoqué de vives réactions dans plusieurs pays arabes.

En Libye, l'attaque mardi soir du consulat des Etats-Unis à Benghazi (est) a coûté la vie à quatre Américains, dont l'ambassadeur. En Egypte, des heurts opposaient jeudi devant l'ambassade des Etats-Unis au Caire des manifestants égyptiens à la police.

tq/jca

PLUS:afp