NOUVELLES

Washington accuse le Hezbollah libanais d'aider le régime syrien

13/09/2012 12:00 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

Les Etats-Unis ont accusé jeudi le Hezbollah libanais et son chef Hassan Nasrallah, d'aider le président syrien Bachar al-Assad à réprimer le soulèvement populaire en Syrie.

"En aidant la violente campagne d'Assad contre le peuple syrien et en contribuant à soutenir un régime qui finira par tomber inévitablement, le Hezbollah sape la stabilité régionale et menace directement la sécurité du Liban", affirme le département du Trésor dans un communiqué.

"Les actions du Hezbollah, supervisées par Hassan Nasrallah (...), illustrent clairement sa véritable nature d'organisation terroriste et criminelle", estime le département.

Les Etats-Unis, qui accusent depuis longtemps la Syrie de soutenir le Hezbollah, affirment désormais que ce dernier "rend la pareille à Damas en fournissant entraînement, conseils et soutien logistique complet alors que le régime d'Assad continue de massacrer le peuple syrien".

Le Hezbollah figure sur la liste des organisations terroristes étrangères du département d'Etat. A ce titre, les Etats-Unis interdisent à leurs ressortissants de réaliser la moindre transaction avec le Hezbollah ou ses membres, sous peine de poursuites pénales.

Le mouvement en général et M. Nasrallah en particulier sont également visés par des sanctions du Trésor, prévoyant le gel de leurs éventuels actifs aux Etats-Unis.

mj/sl/sat

PLUS:afp