NOUVELLES

Wall Street en légère hausse, prudente avant la décision de la Fed

13/09/2012 10:05 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

La Bourse de New York évoluait en légère hausse jeudi à l'ouverture, prudente avant une décision de politique monétaire de la banque centrale américaine (Fed) à la mi-journée: le Dow Jones grappillait 0,02% et le Nasdaq grignotait 0,10%.

Vers 13H45 GMT, l'indice Dow Jones Industrial Average, qui avait atteint la veille son plus haut niveau en clôture depuis le 28 décembre 2007, montait de 3,33 points à 13.336,68 points, et le Nasdaq de 3,08 points à 3.117,39 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 était quasi stable (-0,07 point) à 1.436,49 points.

Wall Street avait clôturé en légère hausse mercredi, soutenue notamment par le feu vert donné par la justice allemande au nouveau fonds de secours européen: le Dow Jones avait gagné 0,07%, à 13.333,35 points, et le Nasdaq 0,32%, à 3.114,31 points.

Jeudi, tous les regards étaient tournés dès l'ouverture de la Bourse vers la Fed, alors que son Comité de politique monétaire (FOMC), qui a repris jeudi une rencontre entamée la veille à Washington, devait publier vers 16H30 GMT un communiqué rendant compte de ses décisions.

"Les attentes penchent plutôt du côté de l'annonce d'une troisième phase d'apaisement quantitatif (QE3)", a noté Dick Green, du site d'analyse financière Briefing.com.

Toutefois, "beaucoup d'investisseurs restent indécis donc (l'annonce) de cette décision risque de provoquer de forts mouvements sur le marché", ont estimé les experts de Barclays Research.

La banque centrale diffusera ensuite à 18H00 GMT ses nouvelles prévisions économiques pour le pays (croissance, chômage, inflation, notamment), un quart d'heure avant une conférence de presse de son président, Ben Bernanke.

Pour M. Green, quoi qu'il advienne, "il y a peu d'espoir qu'une troisième phase d'apaisement monétaire parvienne à beaucoup stimuler l'économie américaine (...) alors que la tendance économique mondiale continue à empirer".

Aux Etats-Unis, "les courtiers regardent également du côté des statistiques économiques", ont relevé les analystes de Wells Fargo, alors que les nouvelles inscriptions au chômage ont augmenté dans les premiers jours de septembre, notamment à cause du passage de l'ouragan Isaac dans le sud du pays.

Les prix à la production ont quant à eux bondi en août aux Etats-Unis, sous l'effet d'un renchérissement de la fabrication de l'ensemble des marchandises.

Le marché obligataire évoluait en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans baissait à 1,725% contre 1,765% mercredi et celui à 30 ans à 2,893% contre 2,926%.

ppa/sl/sam

PLUS:afp