Tuerie de Haute-Savoie: premier témoignage du cycliste qui a découvert la tuerie à la BBC

Publication: Mis à jour:
CHEVALINE TUERIE HAUTE SAVOIE CYCLISTE
Le cycliste britannique qui a découvert la tuerie de Chevaline, dans les Alpes françaises, a témoigné pour la première fois (photo d'illustration). | AFP

CHEVALINE - Le cycliste britannique qui a découvert la tuerie de Chevaline, dans les Alpes françaises, a témoigné pour la première fois jeudi à la télévision britannique, racontant que la scène du meurtre évoquait une série policière.

"Il y avait beaucoup de sang et des têtes trouées par des balles", a déclaré sur la BBC Brett Martin, qui est un ancien de la Royal Air Force. "Cela ressemblait à une scène de la série policière 'Les experts'", a-t-il ajouté.

Brett Martin a expliqué avoir cru au départ qu'il y avait eu un accident de voiture en arrivant sur les lieux. Quand il a vu les trois corps dans la voiture, dont le moteur tournait encore, il a réalisé qu'un crime avait été commis et a eu peur que le meurtrier soit toujours dans les environs, rapporte la BBC. Il a ensuite déplacé Zainab hors de la voiture, la petite fille de sept ans qui avait été blessé et qui est sortie du coma dimanche. Il est ensuite allé prévenir la police et est revenu sur la scène du crime avec des officiers.

"C'est le genre de choses sur lesquelles vous ne pensez jamais tomber dans votre vie", a-t-il raconté. "Quand je me suis approché, la première chose que j'ai vue, c'est un vélo couché par terre. Comme j'avais vu le cycliste devant moi plus tôt, alors j'ai pensé qu'il se reposait".

"Je me suis encore rapproché, une enfant très jeune titubait sur la route et au début, j'ai pensé qu'elle était juste en train de jouer car on aurait dit, de loin, qu'elle tombait en rigolant comme le font les enfants", a-t-il expliqué.

"Mais il est apparu clairement qu'elle était gravement blessée et qu'elle était couverte de sang".

"A ce moment là, ça ressemblait à un terrible accident de voiture", a-t-il expliqué.

Saad al-Hilli, 50 ans, sa femme Iqbal, 47 ans, et sa belle mère 74 ans, de nationalité suédoise, ont été tués par balles à Chevaline, dans les Alpes françaises, le 5 septembre, de même qu'un cycliste français, apparemment victime collatérale. Les deux fillettes du couple âgées de 4 et 7 ans ont survécu à la fusillade, mais la plus âgée est toujours hospitalisée à Grenoble dans un état grave.

Sur le web

Tuerie de Chevaline : des pistes, mais pas de suspect - Le Point

Tuerie de Chevaline : les enquêteurs privilégient trois "pistes ...

Tuerie de Chevaline : "le métier, la famille, l'Irak" en pistes - Le Monde

Tuerie de Chevaline : "3 grands axes d'enquête privilégiés"

Tuerie de Chevaline : "C'était comme dans les Experts"

Tuerie de Chevaline: Un témoin raconte son intervention sur les ...

Tuerie de Chevaline : trois pistes étudiées

Tuerie de Chevaline: Le cycliste témoin de la scène livre son témoignage

Tuerie de Chevaline : les enquêteurs privilégient trois "pistes essentielles"

Tuerie de Chevaline: Un témoin raconte son intervention sur les lieux du crime

Tuerie de Chevaline: "le métier, la famille, l'Irak" sont les pistes "essentielles"

Tuerie de Chevaline: Trois pistes se dégagent

- Tuerie de Chevaline: les enquêteurs toujours en attente de l'audition de la fillette

Le cycliste tué à Chevaline, un père de famille discret, victime oubliée

Tuerie de Chevaline: les enquêteurs toujours en attente de l'audition de la fillette

- Tuerie de Chevaline: l'enquête se poursuit en attendant l'audition de la fillette

Tuerie de Chevaline : Le véhicule sera examiné par l'institut qui s'était chargé de ...