NOUVELLES

Thetford Mines songe à privatiser la gestion de l'eau potable

13/09/2012 10:45 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

La municipalité de Thetford Mines songe à privatiser ses services de gestion de l'eau potable. La Ville croit qu'elle pourrait économiser jusqu'à 50 000 $ en transférant cette responsabilité à une firme privée.

Les élus vont voter lundi prochain sur l'octroi d'un contrat pour la construction d'une nouvelle usine de filtration. La Ville voudrait en profiter pour confier au privé l'entretien du réseau, mais la question est encore loin d'être réglée. Les négociations se poursuivent avec le syndicat des employés municipaux pour trouver un terrain d'entente.

Le syndicat évoque des questions de sécurité et de contrôle de qualité de l'eau pour s'opposer à la privatisation du service. « Sur le coup, ça apparaît intéressant, mais à long terme : oubliez ça, les coûts augmentent. L'entretien du réseau n'est pas adéquat. Les investissements que les entreprises sont supposées faire, ne sont pas faits », affirme Jocelyn Beaulieu, conseiller syndical à la Fédération indépendante des syndicats autonomes.

Il cite en exemple la Ville de Victorivalle qui a privatisé les services d'épuration de l'eau en 1985 avant de faire marche arrière 10 ans plus tard. « On se ramasse après 4-5 ans que ça coûte trois fois le prix pour remettre le réseau en état », avance Jocelyn Beaulieu.

Le syndicat affirme que l'enjeu dans ce dossier n'est pas de préserver des emplois, mais plutôt d'assurer une qualité du service. De toute façon, les trois employés municipaux qui sont actuellement affectés à l'entretien du réseau seraient affectés à une autre tâche.

La Ville de Thetford Mines refuse pour l'instant de commenter le dossier.

PLUS: