NOUVELLES

Six navires chinois s'approchent d'un archipel contrôlé par le Japon

13/09/2012 09:41 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

La tension monte d'un cran entre Tokyo et Pékin sur fond d'un différend territorial entre les deux pays. Six navires chinois de se sont approchés vendredi matin d'un archipel sous contrôle japonais en mer de Chine orientale.

Ils seraient même entrés dans les eaux territoriales japonaises, selon les garde-côtes nippons.

Les faits se seraient déroulés près des îles Senkaku (appelées Diaoyu par les Chinois) trois jours après la nationalisation de trois des îles de cet archipel revendiqué par Pékin.

Vers 6 h 20, heure locale, deux navires chinois sont arrivés en premier près de ces petites îles inhabitées, à 200 km au nord-est de Taïwan, qui les revendique également.

Ces îlots se situent aussi à 400 km à ouest de l'île d'Okinawa dans le sud du Japon.

Quatre autres navires les ont rejoints moins d'une heure plus tard.

Le contentieux sino-japonais concernant cet archipel proche de Taiwan pourrait avoir un impact sur les échanges commerciaux entre les deux pays, a estimé jeudi le vice-ministre chinois du Commerce, Jiang Zengwei.

Le Japon a déjà annoncé le rachat de ce groupe d'îles dans une zone riche en ressources gazières et halieutiques.

Les Chinois ont répliqué par l'envoi de deux navires dans le secteur et l'armée a averti que d'autres mesures pourraient suivre, sans donner plus de détails.

Des manifestants chinois se sont rassemblés jeudi près de l'ambassade du Japon à Pékin en brandissant des banderoles et des drapeaux chinois.

PLUS: