NOUVELLES

Quatre arrestations en lien avec l'attaque contre le consulat en Libye

13/09/2012 03:02 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

BENGHAZI, Libye - L'attaque durant laquelle quatre Américains ont été tués en Libye, dont l'ambassadeur des États-Unis Chris Stevens, était une opération en deux parties organisée par des militants fortement armés, a affirmé jeudi le vice-ministre libyen de l'Intérieur, au moment même où quatre personnes étaient arrêtées pour l'attentat.

Wanis el-Sharef a précisé que l'assaut de mardi soir pourrait avoir été programmé pour marquer l'anniversaire des attentats du 11-Septembre. Il a ajouté que les militants s'étaient servis de civils protestant contre un film amateur ridiculisant le prophète Mahomet afin de couvrir leur action.

Les militants sont apparus jeudi soir sur des images de l'événement, les plus claires qui ont été retrouvées jusqu'à présent. Dans la vidéo, des activistes crient «Dieu est bon!» tandis qu'ils escaladent les murs extérieurs de l'ambassade et en prennent d'assaut le bâtiment principal.

L'ambassadeur Chris Stevens et un autre Américain ont été tués dans le consulat de Benghazi au cours des premières violences, au moment où des gardes de sécurité libyens évacuaient le personnel diplomatique dans une villa supposée être un lieu sûr à environ 1,5 km de là, a expliqué M. el-Sharef.

Le deuxième volet de l'attaque s'est passé quelques heures plus tard, et il a visé une villa qui se trouvait dans l'enceinte du club équestre de la ville. Deux Américains ont alors perdu la vie, tandis que d'autres de leurs compatriotes, de même que des Libyens, ont été blessés.

Selon Wanis el-Sharef, des personnes infiltrées au sein des services de sécurité pourraient avoir donné l'adresse de la villa à des militants. Il a ajouté que certains militants soupçonnés d'avoir pris part à l'assaut avaient été arrêtés.

Les autorités américaines n'ont pas confirmé ce compte-rendu des incidents.

L'ambassadeur américain Chris Stevens, l'agent à la gestion de l'information Sean Smith, le garde de sécurité Glen Doherty et un quatrième Américain qui n'a toujours pas été identifié ont perdu la vie lors de l'attaque.

M. el-Sharef a expliqué que les quatre suspects avaient été arrêtés dans leurs résidences jeudi, mais il s'est gardé de fournir davantage de détails. Il a ajouté qu'il était impossible pour l'instant de savoir si ces suspects appartenaient à un groupe particulier ou de connaître leurs motivations. Le premier ministre de la Libye, Mustafa Abu-Shakour, a quant à lui affirmé que les autorités étaient à la recherche d'autres suspects.

PLUS:pc