NOUVELLES

Obama: l'Egypte n'est ni un allié, ni un ennemi

13/09/2012 11:06 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

WASHINGTON - WASHINGTON (Sipa) — Le président américain Barack Obama a déclaré jeudi que les Etats-Unis ne considéraient pas l'Egypte comme un allié "mais nous ne la considérons pas comme un ennemi" non plus, a-t-il ajouté.

L'Egypte s'est dotée "d'un nouveau gouvernement qui tente de trouver sa voie" mais s'il montre "qu'il ne prend pas ses responsabilités" cela posera "un vrai gros problème", a estimé le chef de l'Etat dans un entretien à la chaîne hispanophone Telemundo.

La Maison Blanche a fait savoir jeudi que Barack Obama avait appelé ses homologues de Libye et d'Egypte pour les exhorter à continuer de travailler avec les Etats-Unis afin d'assurer la sécurité du personnel diplomatique, après les manifestations anti-américaines liées à la diffusion d'un film islamophobe attribué à un réalisateur vivant en Californie.

M. Obama a remercié le président libyen Mohamed Magariaf pour ses condoléances après la mort de quatre Américains, dont l'ambassadeur Chris Stevens, dans l'attaque du consulat des Etats-Unis à Benghazi, dans l'est de la Libye, mardi soir.

Le président égyptien Mohammed Morsi a pour sa part promis que son pays "honorerait son obligation d'assurer la sûreté du personnel américain", selon la Maison Blanche. M. Obama a souligné que s'"il rejette les efforts visant à dénigrer l'islam (...) il n'y a jamais aucune justification à la violence contre des innocents".

st/AP-v365

PLUS:pc