NOUVELLES

LNH: Bettman réitère que la saison ne s'amorcera pas sans nouvelle entente

13/09/2012 04:23 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - Réaffirmant que la saison de la LNH ne démarrera pas avant l'adoption d'une nouvelle convention collective, Gary Bettman a vivement défendu la position de la ligue, jeudi.

«Écoutez, personne ne veut conclure une entente et ne souhaite que la saison s'amorce plus que moi, OK», a déclaré le commissaire de la LNH, en conférence de presse, quand on lui a demandé quel message il pouvait livrer aux amateurs de hockey qui redoutent la perspective d'un lock-out.

«C'est ma tâche. Toute ma vie tourne autour du hockey», a-t-il continué.

«Vous vous retrouvez impliqué dans une situation semblable quand vous réalisez quels sont tous les enjeux et que vous savez que vous faites la bonne chose afin d'assurer la stabilité du sport pour une longue période.

«C'est très dur et je me sens très mal à l'aise», a-t-il résumé.

Après avoir entendu le directeur exécutif de l'Association des joueurs, Donald Fehr, dire qu'on a le sentiment que tout ce que les propriétaires veulent imposer sont des diminutions de salaire, Bettman a relevé que le salaire moyen des joueurs était passé de 1,45 million$US à 2,55 millions$ en l'espace des sept dernières années.

Il a argué que l'instauration du plafond salarial a surtout contribué à équilibrer les forces en présence sur la glace.

Il a argué que la ligue doit diminuer ses coûts d'opération.

«Nous estimons que, comme ligue, nous payons beaucoup trop d'argent», a-t-il dit.

Après avoir présidé une réunion de deux heures du bureau des gouverneurs, Bettman a tout de même montré une ouverture, en laissant planer la reprise des négociations.

«On peut se rencontrer n'importe quand, n'importe où», a-t-il lancé.

Il a en outre nié avoir lancé un ultimatum mercredi, selon lequel la dernière proposition des proprios était à prendre ou à laisser.

Bettman a dit que s'il y a de la volonté de part et d'autre, «on peut faire progresser la situation rapidement». Mais que s'il n'y a pas d'intérêt, pour une raison quelconque, on n'ira nulle part.

Il a réitéré que la saison ne s'ébranlera pas, tant qu'il n'y aura pas de nouveau contrat de travail en place.

PLUS:pc