NOUVELLES

L'Iran demande aux Etats-Unis de "punir" les auteurs du film anti-islam

13/09/2012 02:05 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

Le Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a demandé jeudi aux Etats-Unis de "punir" les auteurs d'un film jugé insultant pour l'islam, qui a déclenché une vague de protestations dans le monde musulman.

"Si les politiciens américains sont honnêtes quand ils disent qu'ils n'y sont pour rien (dans ce film, ndlr), alors ils doivent punir ceux qui ont commis ce crime haineux et leurs soutiens financiers, à la hauteur de leur grand crime", a-t-il affirmé, selon un communiqué publié sur son site officiel.

Un peu plus tôt, quelque 500 personnes ont manifesté contre le film "Innocence of Muslims" près de l'ambassade de Suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains en Iran, selon un photographe de l'AFP.

Les manifestants, brandissant des exemplaires du Coran et des photos de l'ayatollah Khamenei, criaient "Mort à l'Amérique" et "Mort à Israël".

"Le responsable numéro un de ce crime est le sionisme et le gouvernement américain", a encore affirmé le Guide suprême.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a assuré que le gouvernement américain n'avait "absolument rien à voir" avec cette "vidéo écoeurante et condamnable", exhortant parallèlement les dirigeants politiques et religieux à condamner les violences survenues depuis sa diffusion sur internet.

Lors d'une manifestation mardi soir contre ce film, des hommes armés ont attaqué le consulat américain à Benghazi (est de la Libye), tuant quatre Américains dont l'ambassadeur en Libye.

Au Yémen, la police a tué un manifestant et en a blessé cinq autres en ouvrant le feu pour disperser une foule qui tentait de pénétrer de force dans l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa.

L'Iran a qualifié le film d'"ignoble" et n'a pas condamné les violences qu'il a déclenchées.

La République islamique et les Etats-Unis n'ont plus de relations diplomatiques depuis 1980, après la prise d'otage à l'ambassade américaine de Téhéran par des étudiants islamiques.

bur/rmb/cco/cnp

PLUS:afp