NOUVELLES

Les Néerlandais se préparent à une coalition gauche-droite

13/09/2012 06:22 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

LA HAYE-PESNEL, France - LA HAYE (Sipa) — Aux Pays-Bas, le Parti populaire pour la liberté et la démocratie (VVD) du Premier ministre par intérim, le conservateur Mark Rutte, pourrait former une coalition pro-européenne avec le Parti du travail, de centre-gauche, après les élections législatives de mercredi.

Les deux partis pro-européens ont battu les deux formations eurosceptiques que sont le Parti socialiste et le Parti de la liberté (PVV) de Geert Wilders, qui subit de lourdes pertes électorales, passant de 24 à 15 sièges.

Jeudi matin, avec 98% des bulletins dépouillés, le VVD obtenait 41 sièges à la chambre basse composée de 150 membres, ce qui lui permettait en théorie de former une coalition avec le Parti du travail de Diederik Samsom, qui empocherait 39 sièges.

"Nous devons nous mettre au travail pour s'assurer qu'un gouvernement stable soit formé le plus rapidement possible", a déclaré Mark Rutte. Le but, a-t-il expliqué, est "de permettre à ce pays de sortir plus fort de cette crise, de poursuivre la réduction des déficits de notre gouvernement, de continuer à faire croître notre économie, de poursuivre notre tendance vers le haut".

Si Mark Rutte et Diederik Samsom sont tous deux pro-européens, ils proposent des solutions différentes à la crise, ce qui pourrait ralentir la formation d'un nouveau gouvernement de coalition. Mark Rutte veut garder le cap de l'austérité sur les traces de la chancelière allemande Angela Merkel, tandis que Diederik Samsom appelle au changement. "Nous pouvons renverser la vapeur", a déclaré M. Samsom, considéré comme proche du président français François Hollande.

L'allié de Mark Rutte, le député européen Guy Verhofstadt, a quant à lui estimé que les résultats de ces élections avaient une signification au-delà des frontières du royaume. "C'est une claque dans la figure de l'extrémisme et du populisme anti-européen", a-t-il déclaré jeudi. "Les électeurs néerlandais ont clairement choisi de renforcer les mesures pro-européennes", a-t-il ajouté.

cf/AP-v0197

PLUS:pc