NOUVELLES

Les FARC ont choisi leurs représentants pour les négociations de paix

13/09/2012 07:29 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

LA HAVANE, Cuba - Un haut dirigeant des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) a révélé jeudi les noms des cinq négociateurs qui représenteraient le groupe rebelle dans le cadre de ses pourparlers de paix avec le gouvernement colombien.

Ivan Marquez, Ricardo Tellez, Andres Paris, Marco Leon Calarca et Simon Trinidad sont tous des leaders de longue date de l'insurrection lancée il y a 48 ans. Simon Trinidad est un choix controversé puisqu'il purge actuellement une peine de 60 ans de prison aux États-Unis et qu'il ne pourra probablement pas participer aux négociations ou, du moins, pas en personne.

Selon le haut dirigeant, qui a échangé avec l'Associated Press sous le couvert de l'anonymat, l'inclusion de Simon Trinidad vise à montrer à Bogota son importance et l'influence qu'il exercera sur les dicussions de paix.

Un autre leader des FARC avait déclaré plus tôt que les pourparlers, qui s'amorceront en Norvège le mois prochain, iraient de l'avant, et ce, même si Simon Trinidad n'était pas libéré. Les négociations pour mettre un terme à l'un des plus anciens conflits de l'Amérique latine ont été annoncées la semaine dernière.

En plus des cinq principaux négociateurs, les FARC enverront également cinq autres représentants.

Le gouvernement de la Colombie et le groupe rebelle ont tenu des discussions préliminaires en sol cubain pendant six mois et signé un accord le 27 août. Cette entente a ouvert la voie à des pourparlers officiels qui se dérouleront à Cuba et en Norvège.

Les deux pays se sont portés garants du processus de paix alors que le Venezuela et le Chili y assistent en tant qu'observateurs.

Bogota et les FARC se sont mis d'accord pour concentrer leurs discussions sur six points, dont la réforme agraire, le trafic de drogues, la restitution de terres volées, la réduction de la pauvreté et la compensation des victimes.

PLUS:pc