POLITIQUE

Lise Thériault ne sera pas candidate à la sucession de Jean Charest

13/09/2012 12:28 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST
Agence QMI

QUÉBEC - La députée Lise Thériault ne sera pas candidate à la succession de Jean Charest à la tête du Parti libéral du Québec (PLQ).

Mme Thériault assumera plutôt la fonction de leader parlementaire adjointe de l'opposition officielle aux côtés du leader en titre, Robert Dutil, réélu le 4 septembre dans la circonscription de Beauce-Sud.

Ministre du Travail dans le cabinet de Jean Charest et réélue comme députée d'Anjou-Louis-Riel, à Montréal, Mme Thériault a expliqué jeudi qu'elle avait reçu «beaucoup d'appuis» pendant sa réflexion sur la possibilité de se porter candidate à la direction du Parti libéral.

Elle a cependant conclu que sa contribution sera plus utile au sein de l'équipe d'officiers de l'opposition.

«Je pense que je vais être à la bonne place», a-t-elle dit lors de l'annonce de sa nomination par le chef libéral intérimaire, Jean-Marc Fournier.

Pour l'heure, trois hommes _ Philippe Couillard, Raymond Bachand et Pierre Moreau _ se tiennent prêts à se lancer dans la mêlée.

L'absence d'une femme dans la campagne au leadership n'indispose pas Mme Thériault.

C'est la qualité des candidatures qui compte et non le sexe des candidats, a-t-elle estimé.

Outre Mme Thériault et M. Dutil, le chef libéral a annoncé la nomination de Laurent Lessard à titre de whip en chef de l'opposition officielle. M. Lessard sera secondé par l'ancienne whip en chef, Lucie Charlebois, reléguée au rôle de whip adjointe.

Le député de Jacques-Cartier, Geoffrey Kelley, a quant à lui été désigné président du caucus libéral.

INOLTRE SU HUFFPOST

Charest battu dans Sherbrooke: vos réactions...