NOUVELLES

Le prof Watkins est mort

13/09/2012 08:21 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

Il faisait partie de ces immortels de la F1, ces gens qui ne semblent pas vieillir. Le neurochirurgien Sidney Watkins, qui avait fait de la sécurité en F1 sa mission, est mort mercredi à l'âge de 84 ans.

Ce médecin britannique, passionné de course automobile, était devenu le grand responsable médical en F1 en 1978. Il a sauvé la vie de nombreux pilotes, dont Didier Pironi, Rubens Barrichello et Mika Häkkinen durant ses 26 ans de carrière en F1.

La communauté F1 rend hommage, jeudi, à celui qu'on appelait affectueusement « Sid ».

« Aujourd'hui, le monde du sport automobile a perdu un de ses grands, a dit Ron Dennis, président du groupe McLaren et ami proche du médecin. Il n'était pas pilote, ni mécanicien. Il était médecin et c'est probablement juste de dire qu'il a fait plus que quiconque pendant de nombreuses années pour rendre la F1 aussi sécuritaire qu'elle l'est aujourd'hui. »

Pendant trois décennies, le médecin britannique a travaillé pour améliorer les installations médicales sur les circuits, réduisant ainsi le nombre de décès et de blessures graves en Grand Prix.

Il n'a pas pu tous les sauver. Il a notamment été témoin de la mort de Gilles Villeneuve en1982. C'est lui qui a débranché le respirateur après avoir reçu l'accord de Joan Villeneuve.

Le pilote brésilien Rubens Barrichello a rendu hommage à « un gars agréable à côtoyer et toujours heureux », le remerciant de tout ce qu'il avait fait pour la sécurité des pilotes.

Sa réplique (publique) la plus connue, il l'a offerte à Ayrton Senna la veille de sa mort. L'Autrichien Roland Ratzenberger venait de mourir, fauché dans la courbe Villeneuve, et Senna avait été très secoué par la disparition du pilote Simtek.

Il s'en était ouvert au prof Watkins, qui lui avait répondu :

« Tu as été champion du monde trois fois, tu es le plus rapide. Laisse tout ça et partons à la pêche. »

Senna ne l'a pas écouté, et il est mort le lendemain, fauché à son tour pendant la course.

La mort d'Ayrton Senna a donné le coup d'envoi à une vaste révision de la sécurité en F1, à l'initiative du président de la FIA de l'époque, Max Mosley, et mise en place par le professeur Watkins.

Sid Watkins aura été un pionnier, en implantant des réformes médicales et techniques qui contribuent toujours à la survie des pilotes d'aujourd'hui.

Il avait passé le flambeau en 2005 à Gary Harstein, actuel délégué médical de la F1, et avait quitté la présidence de l'Institut FIA pour la sécurité dans le sport automobile en décembre dernier.

PLUS: