NOUVELLES

Le départ volontaire de Duane John

13/09/2012 01:21 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

Le Rouge et Or de l'Université Laval a confirmé le départ du coordonnateur offensif Duane John, mais a tenu à rectifier le tir. Il a quitté son poste de son propre chef et n'a pas été démis.

Les dirigeants de l'équipe ont indiqué que John, 31 ans, désirait réorienter sa carrière dans son domaine d'études, les relations industrielles. Duane John n'était pas présent au point de presse de l'équipe.

Son poste sera pourvu par Justin Éthier sur une base intérimaire. Éthier brillait aussi par son absence.

« Duane n'aurait jamais été congédié, ce n'est pas notre façon de faire », a expliqué en point de presse Jacques Tanguay, président du comité de direction du Rouge et Or.

« Le Rouge et Or n'a jamais congédié un entraîneur pendant la saison. Et si un jour on doit le faire, ce ne sera pas en lien avec les résultats sportifs », a pour sa part exprimé Gilles D'Amboise, directeur du Service des activités sportives du Peps.

« Il n'y a pas de congédiement, c'est du sport amateur, on doit accepter lorsque la passion est moins forte, a ajouté l'entraîneur-chef Glen Constantin. On est chanceux d'avoir eu Justin Éthier dans l'entourage, il assurera l'intérim. »

Le Rouge et Or a indiqué qu'il n'accordera aucune entrevue avant la fin du match de samedi soir contre les Axemen de l'Université Acadia.

Il s'agit d'un retour aux sources pour Éthier, qui avait démissionné de son poste de coordonnateur offensif et d'entraîneur adjoint en janvier 2010 pour des raisons personnelles.

Il se disait épuisé après 20 années comme entraîneur. Il a passé 13 saisons dans l'organisation du Rouge et Or.

Éthier a remporté quatre fois la Coupe Vanier en 2003, 2004, 2006 et 2008. Il est reconnu par ses pairs comme un des meilleurs stratèges au pays.

Duane John, quant à lui, occupait ce poste depuis la saison 2010. Il était auparavant conseiller aux receveurs de passes. Il a été demi inséré pour le Rouge et Or pendant cinq saisons.

Électrochoc requis

Ce mouvement survient au moment où l'unité offensive du Rouge et Or, généralement explosive, montre des signes de fragilité.

Si Laval occupe le 2e rang des six équipes québécoises au chapitre des points marqués, il est toutefois avant-dernier pour la moyenne de verges récoltées par match.

L'équipe de Québec est dernière pour les gains aériens avec une faible moyenne de 147 verges par match.

De plus, seule l'attaque des Redmen de McGill a marqué moins de touchés que les trois majeurs de l'unité offensive lavalloise.

Croisé par Radio-Canada Sports, le quart de l'équipe Tristan Grenon n'était pas déçu de retrouver celui qui l'a convaincu de jouer pour le Rouge et Or.

« Je connais la méthode de travail de Justin et je sais qu'il croit beaucoup en moi. Ça va me donner confiance. C'est un homme qui exige une grande discipline. Tu ne peux pas remettre en question ses décisions ni ses choix de jeux. Il va réinstaurer une plus grande autorité dans l'unité offensive. »

Grenon a confié que les joueurs doivent aussi faire mieux.

PLUS: