NOUVELLES

«Il faut gagner et évoluer» - Alonso

13/09/2012 12:57 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

Fernando Alonso veut continuer à gagner cette saison. Non pas juste marquer des points pour s'assurer d'un troisième titre. Il l'a clairement fait savoir à Ferrari, jeudi.

Le pilote espagnol est en tête du classement des pilotes par 37 points, avec 7 courses à disputer en 2012.

« La gestion de mon avance sera difficile, parce que je pense que tout le monde va attaquer pour tenter de recoller, a-t-il affirmé au journal As.

« Il va falloir continuer à faire évoluer la voiture, travailler dur et essayer de gagner des courses. Nous ne devons pas penser à assurer des podiums, des 5e ou 6e places. Nous devons penser à gagner. »

Alonso a déjà remporté trois victoires cette saison. La première contre toute attente en Malaisie, bien servi par une météo capricieuse, puis à Valence et à Hockenheim.

Il a été l'homme en forme du milieu de saison (2 victoires et une 2e place en 3 courses), ce qui lui a permis de rester en tête du classement des pilotes jusqu'à ce jour.

Il avait marqué des points dans chacune des courses de la saison jusqu'au carambolage de Spa. De quoi rappeler que le vent peut tourner rapidement en F1.

« Si dans les prochaines courses, ça se passe mal, la saison sera très mauvaise », prédit-il.

Alonso croit donc que Ferrari doit se baser sur ses forces et non sur les faiblesses des autres.

« L'une des clés sera de faire évoluer la voiture jusqu'à la fin de la saison, explique-t-il. Ce sera d'autant plus important pour Ferrari que nous avons un peu de retard. Il y a quelques idées intéressantes qui arrivent. À Singapour, au Japon et en Corée, nous aurons quelques nouvelles pièces », révèle-t-il au journal espagnol.

La victoire de Lewis Hamilton en Italie a permis au Britannique de remonter au 2e rang du classement (au coeur d'une lutte à trois), et d'en faire le rival numéro du pilote Ferrari d'ici la fin de la saison.

« C'est le seul qui est en mesure de gagner alors que sa voiture est inférieure aux autres, croit Alonso. Pour ce qui est du reste de mes adversaires, ils doivent avoir la voiture la plus rapide s'ils veulent s'imposer », a-t-il conclu, frondeur.

Fernando Alonso vise évidemment Kimi Raikkonen (Lotus) et Sebastian Vettel (Red Bull), dont les déboires cette saison tendent à lui donner raison.

PLUS: