Costa Concordia: un rapport d'experts désigne le capitaine comme principal responsable

Publication: Mis à jour:
COSTA CONCORDIA RICH RUSSIANS
Getty Images

ROME - Les experts désignés par la justice italienne ont présenté le capitaine Francesco Schettino comme étant le principal responsable du naufrage du Costa Concordia, mais ils ont aussi blâmé l'équipage et l'armateur pour une série d'impairs sur le plan de la sécurité qui ont contribué au désastre et à la mort de 32 personnes.

Le bateau de croisière s'était échoué le 13 janvier près de l'île de Giglio en Toscane après que le capitaine Schettino eut dévié sa course. L'homme est aussi accusé d'avoir causé un naufrage, d'avoir abandonné le navire avant que tous les passagers n'aient été évacués et d'homicide involontaire.

Huit autres personnes sont aussi sous enquête et le tribunal de Grosseto a ordonné la mise sur pied d'un comité de spécialistes afin de déterminer si l'une ou plusieurs d'entre elles devaient également faire l'objet d'accusations. Une audience à ce sujet doit avoir lieu le mois prochain.

Dans leur rapport de 270 pages, les experts ont déclaré que plusieurs problèmes avaient affecté le bon déroulement de l'évacuation, notamment parce que les membres de l'équipage avaient bâclé ou mal compris les ordres et qu'ils n'avaient reçu aucune formation en matière de sécurité et d'urgence.

Ils ont aussi affirmé que le propriétaire du paquebot, Costa Crociere, avait retardé le moment de prévenir la garde côtière italienne, ce que l'armateur a nié jeudi.

Dans un communiqué, Costa Crociere a rappelé que, en vertu de la loi, c'était Francesco Schettino qui avait la responsablité d'alerter les autorités et que le capitaine avait assuré le personnel de l'entreprise se trouvant à terre qu'il l'avait fait. L'armateur a aussi fait valoir que les renseignements fournis par Schettino au siège social étaient si partiels et confus qu'il était impossible pour la compagnie de saisir l'ampleur réelle de l'incident.

Costa Crociere a également rejeté les conclusions des spécialistes au sujet du manque de préparation de l'équipage, soutenant que les quelques lacunes chez certains des membres n'avaient eu aucun impact sur l'évacuation.

Les passagers du Costa Concordia ont critiqué la confusion et les délais qui ont marqué l'évacuation du bateau, qui a versé et rendu ainsi inaccessible une partie des canots de sauvetage. Certaines des 4200 personnes à bord ont sauté dans la Méditerranée et nagé jusqu'à l'île alors que d'autres ont dû être rescapées par un hélicoptère des heures après le naufrage.

Quelques-uns des voyageurs se sont dit choqués de voir que Francesco Schettino était déjà sur la terre ferme alors qu'ils étaient en train d'être évacués. Le capitaine a soutenu qu'il avait aidé à diriger l'évacuation depuis l'île après avoir quitté le navire.

Les travaux pour retirer la carcasse du Costa Concordia ont commencé et devraient prendre environ un an.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Le naufrage du Costa Concordia
sur
Partager
Tweeter
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction