NOUVELLES

Chris Bentley remettra les documents que lui demande une commission

13/09/2012 05:42 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

TORONTO - Le ministre de l'Énergie de l'Ontario, Chris Bentley, respectera la décision du président de l'Assemblée législative et remettra à une commission parlementaire l'ensemble des documents relatifs aux projets de deux centrales électriques ensuite annulés, sans quoi il devra faire face à un vote qui pourrait le blâmer d'outrage à la Chambre.

M. Bentley avait auparavant déclaré au comité permanent des prévisions budgétaires qu'il craignait que la publication des documents concernant les projets de centrales au gaz à Mississauga et Oakville — qui ne se sont jamais concrétisés — puisse nuire au gouvernement dans les négociations qu'il mène avec les promoteurs de ces projets.

Le président de l'Assemblée législative de l'Ontario, Dave Levac, a jugé que M. Bentley avait enfreint les règles de l'immunité parlementaire en refusant de déposer les documents.

Le gouvernement a déjà admis que la suspension des travaux à la centrale de Mississauga coûtera 190 millions $ aux contribuables. Les libéraux avaient choisi d'interrompre ces travaux au beau milieu de la campagne électorale de l'an dernier afin de s'assurer de conserver leurs sièges dans la région. Le parti refuse cependant de révéler le coût de la suspension des travaux à la centrale d'Oakville.

Le président de la Chambre soutient que le comité avait «sans aucun doute» le droit de demander l'information que possède le ministre de l'Énergie, et que celui-ci avait à son tour l'obligation de se plier à cette exigence.

M. Levac a toutefois précisé qu'il souhaitait que les documents soient d'abord examinés par les leaders parlementaires des trois partis afin qu'ils s'entendent entre eux d'ici le 24 septembre.

Il a refusé de discuter avec les médias mais il a indiqué en Chambre qu'il souhaitait voir les trois partis travailler ensemble afin d'éviter un vote sur un possible outrage au Parlement, du jamais vu en Ontario.

PLUS:pc