NOUVELLES

Au Qatar, Washington s'engage sur l'aide au recouvrement des biens détournés

13/09/2012 03:24 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

Le ministre américain de la Justice Eric Holder a souligné jeudi à Doha la volonté des Etats-Unis de coopérer avec les gouvernements issus des révoltes du Printemps arabe afin de leur permettre de récupérer les avoirs dont leurs pays ont été spoliés par les dictateurs déchus.

Les Etats-Unis vont "nommer deux nouveaux procureurs au sein du Département de la Justice pour qu'ils travaillent exclusivement (...) sur le recouvrement des avoirs et sur les questions d'entraides mutuelles", a déclaré M. Holder.

Il a précisé que l'un de ces deux procureurs --celui spécifiquement chargé du travail de recouvrement des avoirs-- serait basé dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (Mena). Le second officiera depuis Washington.

"Nous sommes déterminés à coopérer et à mettre à disposition des outils et des stratégies innovantes afin de s'opposer aux régimes corrompus qui exploitent les ressources (de leurs pays) pour leur bénéfice personnel", a encore affirmé le responsable américain lors d'un forum.

"Je tiens à faire remarquer que les Etats-Unis ont pour objectif de coopérer non pas en tant que patron, non pas comme inspecteur, mais en tant que partenaire", a-t-il ajouté.

Le ministre américain de la Justice s'exprimait dans le cadre de la Conférence sur "la restitution des biens détournés dans les pays du +Printemps arabe+", qui a réuni durant trois jours des responsables des pays membres du G8, des pays arabes ainsi que la Turquie.

Les sommes en jeu s'élèvent à "des milliards" de dollars, a de son côté rappelé le procureur général du Qatar, Ali al-Marri, assurant que le centre international anti-corruption de l'ONU basé à Doha serait mis à contribution.

fb/lyn/gk/cnp

PLUS:afp