NOUVELLES

Attaque de Benghazi: un ancien Navy Seal parmi les tués

13/09/2012 06:14 EDT | Actualisé 13/11/2012 05:12 EST

Un ancien Navy Seal, soldat d'élite de la marine, figure parmi les Américains tués lors de l'attaque contre le consulat américain de Benghazi en Libye, au cours de laquelle a péri l'ambassadeur des Etats-Unis Chris Stevens, a indiqué jeudi un responsable américain.

L'ancien commando, qui travaillait pour le département d'Etat, a été identifié par la chaîne de télévision ABC-News comme étant Glen Doherty, âgé de 42 ans, qui travaillait pour une mission sur des lance-missiles portables.

L'ancien soldat était chargé de rechercher ces armes en Libye, où des milliers d'entre elles avaient été portées manquantes après la chute de l'ancien dictateur libyen Mouammar Khadafi.

L'ancien Navy Seal a décrit son travail le mois dernier sur la chaîne ABC News, indiquant qu'il voyageait à travers tout le pays pour trouver les armes manquantes, qui étaient ensuite détruites par son équipe, a rapporté la chaîne de télévision américaine.

Outre l'ambassadeur, un ancien militaire de l'US Air Force, Sean Smith, officier en charge du service des communications au consulat, a également été tué lors de l'assaut mardi, ont confirmé des responsables américains.

M. Doherty faisait partie des deux personnes qui sont mortes après que le personnel a été évacué dans une annexe du bâtiment du consulat, cible de tirs nourris, a précisé le responsable américain.

Le candidat républicain à la Maison Blanche, Mitt Romney, avait déjà cité jeudi matin le nom du Navy Seal, qui était originaire du Massachusetts, un Etat du nord-est des Etats-Unis gouverné par M. Romney de 2003 à 2007.

"Glen a servi l'Amérique avec bravoure et distinction", a déclaré M. Romney dans un communiqué.

Un quatrième Américain tué n'a pas encore été identifié mais il pourrait s'agir d'un militaire à la retraite travaillant dans le secteur de la sécurité, ont ajouté ces responsables.

Au moins trois autres Américains ont été blessés lors de l'attaque.

Le nouveau Premier ministre libyen élu, Moustapha Abou Chagour, a annoncé jeudi à l'AFP "une importante avancée", ayant conduit à des arrestations, dans l'enquête sur cette attaque du consulat américain à Benghazi.

ddl/are/bdx

PLUS:afp