L'astronaute canadien Chris Hadfield jouera de la guitare dans l'espace

Publication: Mis à jour:
CHRIS HADFIELD
Chris Hadfield. (Archives) | AP

MONTRÉAL - L'astronaute canadien Chris Hadfield, un grand amateur de guitare, prévoit faire tout un «jam» dans l'espace pendant son séjour de six mois à bord de la Station spatiale internationale (SSI).

L'astronaute décollera à bord d'un vaisseau russe le 5 décembre. Il sera accompagné de l'astronaute de la NASA Tom Marshburn et du cosmonaute russe Roman Romanenko, également des guitaristes à leurs heures.

M. Romanenko a joué de la guitare avec U2 lors de la visite du groupe à Moscou, tandis que M. Marshburn est un amateur de guitare classique.

M. Hadfield prévoit écrire des chansons pendant qu'il regardera la Terre à partir de l'espace. Devant les journalistes réunis à Houston, jeudi, il a expliqué qu'une guitare fabriquée à Vancouver se trouve déjà à l'intérieur de la SSI, de même qu'un clavier et un ukulélé.

L'astronaute canadien de 53 ans complétera certains essais et procédera à l'entretien de la station spatiale, mais il se gardera également du temps pendant les soirées et les fins de semaine pour écrire et enregistrer des morceaux.

Les autres membres de l'équipage participeront à certaines séances musicales afin de former un trio d'astronautes musiciens.

«C'est une forme de communication», croit M. Hadfield.

«Nous pouvons parler en russe, en français, en anglais ou en musique. C'est un moyen très artistique d'échanger.»

Il ajoute qu'il a hâte de se retrouver en apesanteur, de regarder à travers une fenêtre en forme de dôme et d'écrire, jouer et enregistrer de la musique à partir de cet endroit inspirant.

Au Canada, M. Hadfield a participé à l'enregistrement d'une chanson du groupe The Barenaked Ladies.

«Cette pièce que nous avons écrite ensemble sera jouée dans les écoles et chantée par les chorales des écoles secondaires pendant l'année scolaire», explique-t-il.

Chris Hadfield en est à sa troisième mission dans l'espace. Son séjour à la SSI lui permettra de devenir le premier commandant canadien de ce laboratoire géant.

«C'est très excitant et c'est un grand honneur d'avoir été sollicité pour occuper le poste de commandant de la SSI. Du point de vue du petit enfant canadien que j'étais, c'est un rêve qui devient réalité», affirme-t-il.

La SSI sera visitée par la navette de ravitaillement Russian Progress ainsi que par des vaisseaux-cargos américains sans équipage. M. Hadfield ne croit pas avoir besoin d'effectuer de sortie dans l'espace, à moins que des réparations soient nécessaires à l'extérieur de la SSI.

Le premier voyage de l'astronaute canadien était la visite de la station spatiale russe Mir, en novembre 1995. Le deuxième a eu lieu en avril 2011, quand il a visité la SSI et effectué deux sorties dans l'espace. Il était alors devenu le premier Canadien à quitter un vaisseau spatial et à flotter librement dans l'espace.