NOUVELLES

Tunisie: appel à sauver un prisonnier proche de Ben Ali en grève de la faim

12/09/2012 12:18 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

L'Association tunisienne de lutte contre la torture (ATLCT) a lancé un appel pour "sauver la vie" d'un prisonnier proche de l'ancien régime en grève de la faim, selon un communiqué reçu mercredi par l'AFP.

"Nous appelons le ministère de la Justice et l'administration pénitentiaire à transférer d'urgence Jilani Daboussi à l'hôpital pour lui sauver la vie", a indiqué l'association dirigée par l'avocate militante des droits de l'Homme, Radia Nasraoui.

Jilani Daboussi, 65 ans, médecin converti aux affaires et ancien député du parti dissous du président déchu Zine El Abidine Ben Ali, observe une grève de la faim depuis le 5 septembre pour protester contre les mauvaises conditions de sa détention, selon l'ATLCT.

"La situation de M. Daboussi est préoccupante", a déclaré Me Nasraoui à l'AFP, relevant que "l'accès aux soins fait partie des droits de l'Homme et doit être garanti pour tous Indépendamment de leur situation".

Diabétique et souffrant d'insuffisances cardiaque et rénale, le prisonnier demande à être placé en milieu hospitalier pour suivre des séances de dialyse, a-t-elle affirmé.

Selon son avocat, Mokhtar Trifi, l'homme d’affaires avait été forcé de quitter en juin l’hôpital Charles-Nicolle de Tunis où il avait été soigné durant trois mois.

Ancien maire de Tabarka (nord), Jilani Daboussi a été incarcéré en octobre 2011 et inculpé de corruption et abus de pouvoir après avoir été épinglé par la commission d’investigation des faits formée après le soulèvement qui renversé le régime de Ben Ali en janvier 2011.

Bsh/alf/tp

PLUS:afp