NOUVELLES

Syrie: les faits marquants du jour

12/09/2012 12:11 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

Voici les faits marquants mercredi en Syrie, où le chef de la diplomatie de l'Iran, l'allié régional de Damas, a rencontré le président Bachar al-Assad alors qu'Amnesty International a dénoncé des attaques "aveugles" de l'armée, avec les civils pour principales victimes.

--MERCREDI 19 SEPTEMBRE--

- A Alep (nord), l'armée bombarde les quartiers de Hanano, Chaar, Sakhour, Massaken al-Fardos et Kalassé, faisant "plusieurs blessés", ainsi que plusieurs localités de la province, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

- A Damas, après des semaines de violents affrontements avec les forces loyalistes, accompagnés d'intenses bombardements, des combattants rebelles annoncent "leur retrait des quartiers de Hajar al-Aswad et Assali" (sud), selon l'OSDH, qui fait état d'un "assaut des forces loyalistes à Hajar Aswad".

La Commission générale de la révolution syrienne (CGRS) déclare Hajar al-Aswad, Assali, et Qadam "zones sinistrées", accusant les forces du régime d'avoir "assassiné des gens à bout portant, tuant plus de 200 personnes depuis début septembre".

Intenses bombardements sur plusieurs localités de la province de Damas, Mouadamiyé, Jdaidet Artouz, Yelda, Jisrine et Zabadani.

- Les forces régulières bombardent la région de Deir Ezzor (est), Lattaquié (nord-ouest) notamment la montagne des Kurdes, Homs et Hama (centre), et Idleb (nord-ouest). Dans le Nord, les rebelles, qui contrôlaient au moins trois des sept postes-frontières avec la Turquie, s'emparent de celui de Tall al-Abyad (médias turcs).

- Les civils, parmi lesquels de nombreux enfants, sont les principales victimes des attaques menées de façon continue et aveugle par l'armée syrienne, affirme Amnesty International.

- Le président Assad affirme en recevant à Damas le chef de la diplomatie iranienne Ali Akbar Salehi que la Syrie est visée par une guerre contre "l'axe de résistance" anti-israélien (agence officielle Sana).

- Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition, exprime ses "réserves" sur la participation de l'Iran au "groupe de contact" quadripartite. Téhéran a proposé l'envoi d'observateurs régionaux lors de la 1ère réunion de ce groupe (Iran, Egypte, Turquie, Arabie saoudite), tenue lundi au Caire en l'absence d'un représentant saoudien, selon les médias iraniens.

- Un général syrien ayant fait défection et présenté comme l'ancien chef de l'arsenal chimique du pays affirme que le régime prévoit d'utiliser "en dernier recours" des armes chimiques contre sa propre population (entretien au quotidien britannique The Times).

- L'armée israélienne effectue un exercice surprise dans la partie occupée du plateau du Golan syrien.

acm/feb

PLUS:afp