Des incendies font 314 morts dans des usines pakistanaises

Publication: Mis à jour:
PAKISTAN FACTORY FIRE
AP

KARACHI, Pakistan - Au moins 283 personnes sont mortes dans la nuit de mardi à mercredi dans des incendies survenus dans deux usines du Pakistan, selon des responsables. La plupart des victimes ont péri car elles n'ont pas réussi à s'échapper des bâtiments, faute de sorties de secours et de matériel de lutte contre le feu.

Les manquements à la sécurité sont courants au Pakistan, où des usines s'installent en toute illégalité dans les villes.

Le sinistre le plus meurtrier a éclaté mardi soir dans une usine de textile de cinq étages à Karachi, la capitale économique du pays située dans le sud. Le nombre de morts s'élevait à 258 mercredi, selon le représentant du gouvernement Roshan Ali Sheikh.

Il avait déclaré plus tôt que 289 personnes étaient décédées, mais ce bilan a été revu à la baisse après que les autorités eurent réalisé que certains décès avaient été comptés en double.

À Lahore, dans l'est du Pakistan, c'est une fabrique de chaussures qui s'est enflammée, tuant 25 personnes.

Le premier ministre pakistanais, Raja Pervaiz Ashraf, a fait part son choc et de sa douleur après ces incendies.

La plupart des victimes à Karachi sont mortes asphyxiées faute de pouvoir sortir du sous-sol, a précisé le chef des pompiers, Ehtisham-ud-Din. Le bâtiment ne possédait pas de sorties de secours et les portes donnant sur l'extérieur étaient fermées à clef. On ignorait dans l'immédiat les causes du sinistre.

Les gérants du site sont en fuite et recherchés par la police, selon Roshnan Ali Sheikh, un autre haut responsable gouvernemental. Les autorités ont placé le nom du propriétaire de l'usine sur une liste de personnes non autorisées à quitter le pays, a-t-il ajouté.

Les employés qui se trouvaient aux étages sont parvenus à sortir par les fenêtres, qui étaient fermées par des barres métalliques. Beaucoup, dont une jeune femme enceinte âgée de 27 ans, se sont blessés en sautant du bâtiment.

L'un d'entre eux, Mohammad Ilyas, a expliqué qu'il travaillait avec une cinquantaine de personnes lorsqu'une boule de feu était arrivée par l'escalier. «J'ai quitté mon siège comme les autres et me suis précipité vers les fenêtres mais des barreaux métalliques nous empêchaient de sortir. Certains d'entre nous ont rapidement attrapé des outils et des machines pour casser les barreaux», a-t-il raconté alors qu'il était hospitalisé pour une blessure à la jambe résultant de sa chute. «C'est comme ça que nous avons réussi à sauter.»

D'autres n'ont pas eu cette chance. Un journaliste de l'Associated Press a constaté qu'un corps carbonisé pendait en travers d'une fenêtre. Il semblerait que la victime ne soit pas parvenue à passer à travers les barreaux. «Aucune mesure de sécurité n'a été prise dans la conception du bâtiment. Il n'y avait pas de sortie de secours. Les gens étaient tous coincés», a précisé un haut fonctionnaire de la police, Amir Farooqi.

Un incendie a également détruit une usine de chaussures de quatre étages à Lahore mardi soir, faisant 25 morts, certains tués par les flammes et d'autres par asphyxie, a-t-on appris auprès d'un responsable de la police, Multan Khan. La fabrique avait été installée en toute illégalité dans une zone résidentielle de la ville.

Le sinistre a éclaté alors que les employés tentaient de démarrer un groupe électrogène après une coupure de courant. Des étincelles sont entrées en contact avec des produits chimiques utilisés pour la fabrication des chaussures.

Un employé, Muhammad Shabbir, a expliqué qu'il travaillait là depuis six mois avec un cousin. Selon lui, tous les produits chimiques étaient stockés avec le groupe électrogène dans le garage, qui était en outre la seule sortie du bâtiment. Lorsque le feu s'est déclaré, il n'était pas possible de s'échapper. Lui-même venait juste de sortir mais son cousin a succombé à ses brûlures à l'hôpital.

Un pompier présent sur place, Numan Noor, a confirmé que le lourd bilan s'expliquait par l'obstruction de la principale sortie. «Nous avons été obligés de créer des ouvertures pour sauver des gens.»

Sur le web

Deux incendies d'usine au Pakistan font plus de 310 morts

Pakistan: plus de 130 morts dans deux incendies d'usines, à - Le Point

Pakistan : au moins 94 morts dans deux incendies d'usines