NOUVELLES

Marshall et les Bears sont prêts à livrer une bonne bataille aux Packers

12/09/2012 07:27 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

GREEN BAY, États-Unis - En deux mots, Jay Cutler a écarté l'idée que les Packers des Green Bay puissent déranger le nouveau corps d'ailiers espacés des Bears de Chicago avec leur jeu physique: bonne chance.

Encouragé par la transformation de l'équipe, qui inclut l'arrivée de Brandon Marshall, Cutler croit que les Bears sont maintenant mieux préparés pour livrer une bonne bataille aux Packers.

«Nos joueurs rapides vont les encercler et nos gros joueurs vont les contrer, a déclaré Cutler. Nous invitons d'ailleurs les médias à venir assister [au match de jeudi].»

Et si les Bears (1-0) réussissent effectivement à dominer Aaron Rodgers et les Packers (0-1) au Lambeau Field jeudi, le résultat en sera un qui semblait impossible avant le début de la saison: les Packers pourraient se retrouver avec une de 0-2 à la maison, un départ qui serait plus qu'inattendu.

Quatre jours après que leur défensive eut été malmenée dans une défaite face aux 49ers de San Francisco lors de leur match d'ouverture, les Packers doivent absolument trouver un moyen de limiter l'attaque des Bears, qui a inscrit 41 points dans une victoire contre Indianapolis la semaine dernière.

En faisant renaître la belle complicité qu'il avait avec Cutler à Denver, Marshall a capté neuf passes pour 119 verges et un touché.

«Ils ont définitivement plus de profondeur, surtout chez les receveurs de passe, a mentionné le demi de coin des Packers Tramon Williams. Jay a confiance en ses coéquipiers et il va sans aucun doute donner la chance aux joueurs d'aller chercher le ballon.»

Williams a ajouté que la stature et le talent de Marshall allaient fort probablement lui donner du fil à retordre, mais qu'il était «prêt à relever le défi».

Marshall a connu un bon match la dernière fois qu'il a fait face aux Packers, captant 10 passes pour 127 verges avec les Dolphins de Miami en 2010.

En plus des changements à l'attaque — qui incluent aussi la sélection d'un autre gros ailier espacé en Alshon Jeffery au dernier repêchage, et l'arrivée du demi offensif et joueur autonome Michael Bush pour faire équipe avec Matt Forte — les Bears ont également un nouveau look, dirigé par Mike Tice.

«Je crois qu'il y a une grande différence avec notre façon de jouer à l'offensive (cette saison), a dit Cutler. C'est un système complètement différent que nous suivons maintenant, avec une nouvelle mentalité et une nouvelle direction. Les Packers n'auraient donc pas intérêt à visionner de vielles cassettes de nos matchs de l'an dernier. Tout a complètement changé. Je crois qu'ils l'ont compris.»

PLUS:pc