NOUVELLES

L'Italie demande à Alcoa de respecter ses engagements en Sardaigne

12/09/2012 04:45 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

L'Italie a demandé mercredi au géant américain de l'aluminium Alcoa de respecter ses engagements de ralentir la fermeture programmée de son usine en Sardaigne, alors que des syndicats ont accusé la compagnie de revenir sur sa parole.

"Face à des informations inquiétantes en provenance de l'établissement, le gouvernement demande fermement à Alcoa de respecter à la lettre les engagements pris formellement par ses dirigeants internationaux", a déclaré le ministre de l'Industrie dans un communiqué.

La compagnie doit s'assurer que la fermeture "est menée selon les procédures et le calendrier établis" lors de la rencontre avec le gouvernement tenue lundi à Rome, qui avait pour but d'aplanir le différend sur le futur de l'usine.

Deux salariés de l'usine sont montés sur une tour de fonderie, à 70 mètres de hauteur, en signe de protestation après que les syndicats ont annoncé que l'entreprise revenait sur sa parole et conduisait la fermeture selon ses plans initiaux.

Alcoa "est revenu sur sa parole, elle veut fermer l'usine immédiatement, c'est inacceptable", a déclaré l'un d'eux, Franco Bardi, cité par le quotidien Corriere della Sera.

Alcoa avait annoncé fin janvier l'arrêt "temporaire" de ses usines d'aluminium situées en Sardaigne et en Vénétie (nord-est). Depuis, des tractations se poursuivent pour éviter une fermeture totale. Pour l'instant, deux repreneurs ont manifesté leur intérêt: les multinationales suisses Glencore et Klesh.

Plusieurs centaines de salariés en colère ont manifesté lundi dans les rues de Rome contre la fermeture annoncée de l'usine de Portovesme (Sardaigne).

Le gouvernement a pour sa part publié un communiqué en fin de journée pour annoncer qu'il demandera aux deux multinationales "de débuter rapidement les négociations" sur l'éventuel rachat de l'usine.

Le ministère veut également obtenir un arrêt "plus progressif" de l'usine et souhaite un débat plus général sur la relance économique de toute cette région de la Sardaigne.

Alcoa a subi en 2009 une perte nette de 1,151 milliard de dollars. L'usine, qui produit 150.000 tonnes d'aluminium par an mais mais qui a des coûts parmi les plus élevés du groupe, est la seule industrie encore active dans la région.

ide-cj/jpr

PLUS:afp