NOUVELLES

Le vaccin anti-coqueluche perd de son efficacité après la 5e dose (étude américaine)

12/09/2012 02:27 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

Le vaccin contre la coqueluche perd de son efficacité dans les cinq ans après la cinquième dose, qui est administrée aux enfants américains entre 4 et 6 ans, selon une étude publiée mercredi dans le New England Journal of Medicine (NEJM).

"Ces résultats indiquent qu'il faut peut-être repenser les mesures de contrôle de la coqueluche (...) et prévenir de futures épidémies en revoyant les vaccins actuels pour obtenir une immunité de plus longue durée", explique le docteur Nicola Klein, principal auteur de l'étude et co-directeur du centre d'étude des vaccins de Kaiser Permanente, un établissement américain de soins médicaux.

Cette première recherche portant sur une importante population d'enfants, majoritairement vaccinés contre cette infection respiratoire depuis la naissance et qui ont dépassé l'âge de la cinquième et dernière dose du vaccin, permet de mesurer l'évolution de la protection vaccinale dans le temps, précisent les auteurs.

Conduite en Californie entre 2006 et 2011, l'étude couvre l'épidémie de coqueluche de 2010 qui, dans cet Etat, a touché plus de 8.000 personnes et durant laquelle onze nourrissons sont morts.

Les chercheurs ont comparé 277 enfants âgés de quatre à douze ans testés positifs pour la coqueluche avec 3.318 enfants "négatifs" afin d'évaluer le risque d'infection après la cinquième dose du vaccin.

Ils ont découvert que le risque de contamination augmentait de 42% chaque année après la cinquième dose.

Le degré de protection après cinq ans dépend largement de l'efficacité initiale de la dernière dose, soulignent les médecins. Si l'efficacité était de 95%, elle sera encore de 71% après cinq ans, mais seulement de 42% pour une couverture initiale de 90%, expliquent-ils.

Les Centres fédéraux américains de contrôle et de prévention des maladies recommandent cinq doses de ce triple vaccin, coqueluche, tétanos et diphtérie.

Les trois premières doses sont administrées à deux, quatre et six mois, la quatrième entre 15 et 18 mois. La cinquième dose est administrée aux enfants commençant à aller à l'école, entre quatre et six ans.

js/sat

PLUS:afp