NOUVELLES

Le stigmate de l'esclavage a ruiné les États-Unis, estime Bob Dylan

12/09/2012 02:25 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - Le stigmate de l'esclavage a ruiné les États-Unis, et il est peu probable que le pays arrive à se défaire de cette honte puisqu'il a été «fondé sur le dos des esclaves», dit Bob Dylan.

En entrevue avec le magazine Rolling Stone, le rockeur a dit que «les gens sont à couteaux tirés simplement parce qu'ils ne sont pas de la même couleur», et que cela empêchait les États-Unis de progresser.

Bob Dylan a ajouté que d'après lui, les Noirs savent que les Blancs «ne veulent pas se débarrasser de l'esclavage».

Le musicien âgé de 71 ans a poursuivi en déclarant que «si l'esclavage avait été abandonné de façon plus pacifique, les États-Unis seraient bien plus avancés aujourd'hui».

Lorsqu'on lui a demandé si l'élection de Barack Obama à la présidence du pays avait contribué à faire évoluer la situation, il a répondu qu'il n'avait pas d'opinion sur le sujet.

Le numéro de Rolling Stone sera en kiosques vendredi.

PLUS:pc