NOUVELLES

Le pétrole à l'équilibre avant les stocks de brut et la Fed

12/09/2012 09:33 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

Les cours du pétrole oscillaient autour de l'équilibre mercredi à New York, dans l'attente des chiffres des stocks de brut aux Etats-Unis et de l'issue d'une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) jeudi.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre cédait 1 cent, à 97,16 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après une brève incursion au-dessus de 98 dollars dans les échanges électroniques, la première depuis trois semaines.

"Nous nous attendons à une journée de courtage assez calme aujourd'hui et demain jusqu'à la Fed. Les grands participants du marché vont rester sur leurs positions, et ne vont pas procéder à de gros mouvements de vente ou d'achat avant cela", a noté Rich Ilczyszyn de iiTrader.

Les courtiers espéraient notamment l'annonce d'un nouveau programme de rachats d'actifs par la Fed qui sont de nature à stimuler les achats de matières premières, mais aussi à diluer la valeur de dollar, ce qui rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine.

"Les prix vont suivre la Bourse et les évolutions du dollar", a poursuivi M. Ilczyszyn.

Le récent rebond des prix du brut, qui ont brièvement franchi le seuil des 98 dollars dans les échanges électroniques, "est modéré, car le marché se rend compte que la récente hausse des prix n'est pas liée à de solides données de base mais plutôt à une économie molle" nécessitant des mesures de relance de la banque centrale américaine, a noté Matt Smith, de Summit Energy.

Les investisseurs guettaient également la publication en matinée des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), après des perturbations de la production de brut dans le golfe du Mexique lors du passage de la tempête Isaac fin août.

Selon les experts interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une chute de 2,2 millions de barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 7 septembre.

Les réserves d'essences sont quant à elles attendues en baisse de 1,5 million de barils, et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en repli de 100.000 barils.

ppa/sl/mdm

PLUS:afp