NOUVELLES

La Libye "a besoin" des Américains, assure son ambassadeur à Washington

12/09/2012 01:34 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

L'ambassadeur libyen aux Etats-Unis Ali Suleiman Aujali a estimé mercredi que son pays avait toujours "besoin de l'aide" américaine en condamnant "vivement" les violences qui ont coûté la vie mardi à quatre Américains, dont l'ambassadeur américain en Libye.

L'ambassadeur a indiqué devant la presse à Washington que son gouvernement "ferait tout son possible pour trouver les responsables de l'attaque mortelle" qui a coûté la vie à l'ambassadeur Christopher Stevens, afin de savoir si les auteurs "avaient des liens à l'étranger et combien de groupes sont impliqués".

Le "peuple américain nous a aidés pendant la guerre et la révolution, nous avons besoin de cette aide, pendant la guerre et pendant la paix", a ajouté l'ambassade lors d'une conférence de presse impromptue organisée par des responsables d'organisations religieuses musulmanes, juives et chrétiennes.

Le "gouvernement libyen se tient aux côtés des Etats-Unis pour s'opposer aux actes de terrorisme", a ajouté l'ambassadeur, assurant que les "Libyens ne soutenaient pas" de tels actes.

Evoquant M. Stevens, M. Aujali a rendu hommage à son "partenaire de tennis", qui "venait prendre le petit-déjeuner chez moi, le premier à venir à Tripoli et Benghazi après la révolution. Il était l'homme qu'il fallait au bon moment et au bon endroit", a ajouté l'ambassdeur, répétant que ce décès était "une grande perte pour nous".

"Tous les Libyens lui sont redevables de ses années au service de la Libye", a-t-il ajouté.

L'Islamic Society of North America (ISNA), une des plus grandes organisations musulmanes des Etats-Unis qui organisait la rencontre, a également "condamné sans équivoque" le meurtre de l'ambassadeur ainsi que l'attaque contre l'ambassade américaine au Caire.

"Il semble que ceux qui l'ont tué ont réagi à une vidéo dépeignant le prophète Mahomet d'une manière profane": "Même si nous pensons que cette vidéo est haineuse et intolérante, cela n'excuse pas les actes de violence", a indiqué son président Mohamad Magid.

Les dirigeants d'autres organisations musulmanes, l'organisation juive Union for Reform Judaism qui rassemble 900 congrégations juives, des organisations chrétiennes et oecuméniques ont également condamné l'attentat ainsi que la diffusion de la vidéo "clairement destinée à provoquer, offenser et susciter la violence", a indiqué le rabbin David Saperstein.

ff/mdm

PLUS:afp