NOUVELLES

Israël adresse ses condoléances aux Etats-Unis et dénonce le film anti-islam

12/09/2012 12:00 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

Israël a adressé mercredi ses condoléances aux Etats-Unis pour la mort de l'ambassadeur américain et trois fonctionnaires en Libye dans une attaque menée en réaction à un film américain jugé offensant pour l'islam, que le ministère israélien des Affaires étrangères a dénoncé.

"Aujourd'hui, nous avons de nouveau vu le terrorisme frapper, avec le meurtre tragique de l'ambassadeur américain en Libye et de trois employés du consulat américain à Benghazi. Le peuple d'Israël se tient aux côtés du peuple américain dans sa peine", a affirmé le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un communiqué officiel.

Dans une lettre de condoléances adressée au président américain Barack Obama, le chef de l'Etat israélien Shimon Peres assure qu'en "défendant les valeurs de liberté et de démocratie de l'Amérique, l'ambassadeur (Christopher) Stevens et son équipe ont fait honneur à la cause qu'ils servaient jusqu'au dernier moment".

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Yigal Palmor a pour sa part nié tout lien entre Israël et l'auteur du film, qui en aurait la nationalité, taxant son oeuvre d'"intolérable intolérance".

"Il ne l'a pas fait pour nous, ni en coordination avec nous ni par aucun canal connecté aux institutions israéliennes. C'est un franc-tireur, il ne représente que lui-même", a-t-il dit à l'AFP.

Le film "Innocence of Muslims" ("L'Innocence des musulmans") est produit et réalisé par un promoteur immobilier israélo-américain de 54 ans originaire de Californie, Sam Bacile, qui décrit l'islam comme un "cancer" et une religion de haine, selon le Wall Street Journal (WSJ).

Le long-métrage, dont des extraits ont été diffusés sur internet et des chaînes privées, se présente comme une description de la vie du prophète de l'islam, et évoque notamment les thèmes de l'homosexualité et de la pédophilie.

scw-sst/agr/feb

PLUS:afp