NOUVELLES

Djibouti présente un candidat au poste de directeur général de l'Unesco

12/09/2012 06:34 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

La République de Djibouti a décidé de présenter la candidature de son ambassadeur en France et délégué permanent auprès de l'Unesco, Rachad Farah, au poste de directeur général de l'Unesco qui sera désigné fin 2013, a fait savoir l'ambassade dans un communiqué.

M. Farah est le second candidat déclaré à la direction de l'agence de l'ONU pour l'éducation, la science et la culture après la directrice générale actuelle, la Bulgare Irina Bokova, qui postule à un second mandat.

Décrivant en Rachad Farah, 62 ans, "un candidat ouvert au dialogue et prêt à servir les idéaux de l'Unesco", l'ambassade de Djibouti met en avant son "expérience diplomatique de trois décennies au service de Djibouti", de 1977 à 1989 au ministère djiboutien des Affaires étrangères, puis au Japon où il a été ambassadeur de 1989 à 2004, couvrant également l'Inde et la Chine notamment, et depuis 2004 en Europe.

Ambassadeur en résidence à Paris depuis 2004, Rachad Farah représente également son pays auprès de l'Italie, du Royaume-Uni, du Portugal, de l'Espagne, de la Russie, de l'Islande, de Monaco, de la Tunisie et de l'Algérie.

A l'Unesco, il a été élu en 2012 vice-président groupe africain au Conseil exécutif, a précisé l'ambassade.

Selon l'Unesco, le nouveau directeur général sera désigné par la Conférence générale de l'organisation, prévue en novembre 2013, sur les recommandations du Conseil exécutif. La date de clôture des candidatures sera fixée lors du prochain Conseil exécutif qui se tient du 3 au 18 octobre prochains.

Le gouvernement bulgare a annoncé à la mi-juillet qu'Irina Bokova briguait un nouveau mandat pour la période 2013-2017. Première femme à la tête de l'Unesco et première directrice de cette organisation issue d'un pays de l'ex-bloc communiste, Mme Bokova a été élue en 2009. Auparavant, elle était ambassadrice de Bulgarie en France.

cr/far/jms

PLUS:afp