NOUVELLES

De l'alcool frelaté fait au moins 19 morts en Europe centrale

12/09/2012 01:46 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

PRAGUE - Le gouvernement tchèque a annoncé des mesures d'urgence mercredi à la suite du décès de 19 personnes et l'hospitalisation de 24 autres en Europe centrale, empoisonnées par de la vodka et du rhum frelatés.

Ces boissons contenaient du méthanol, une substance toxique principalement destinée à l'industrie mais qui est parfois utilisée pour couper l'alcool vendu sur le marché noir car elle ne coûte pas cher et est impossible à distinguer de l'alcool propre à la consommation.

Le premier ministre tchèque, Petr Necas, a appelé la population à ne pas consommer d'alcool dont l'origine est douteuse, mais les autorités craignent que le bilan ne s'alourdisse.

On dénombrait déjà 16 morts en République Tchèque, deux en Pologne et un en Slovaquie, selon la police. Plusieurs victimes ont été frappées de cécité et d'autres ont été placées dans un coma artificiel par les médecins. Tous les cas recensés semblent liés, selon un haut responsable de la police, Vaclav Kucera.

La police tchèque a perquisitionné 410 boutiques dans tout le pays et découvert de l'alcool clandestin dans environ 70 d'entre elles. Deux suspects ont été arrêtés, l'un à Zlin et l'autre à Havirov.

Un médecin de la ville d'Ostrava, le Dr Igor Dvoracek, a déclaré qu'environ autres 150 personnes décédées ces dernières semaines seraient autopsiées pour vérifier si leur mort était due à l'alcool frelaté.

PLUS:pc