NOUVELLES

Attaque anti-américaine en Libye: un acte "terroriste" (président tunisien)

12/09/2012 01:18 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

Le président tunisien Moncef Marzouki a dénoncé mercredi, au cours d'une visite éclair à Tripoli, l'attaque meurtrière perpétrée mardi soir contre le consulat des Etats-Unis dans la ville libyenne de Benghazi, la qualifiant d'"acte terroriste".

"Ces sales actes terroristes contre ce peuple sont aussi un coup dur pour la Tunisie. La sécurité de la Libye est aussi la sécurité de la Tunisie", a déclaré M. Marzouki à la télévision libyenne depuis l'aéroport de Miitiga.

Il a écourté sa visite, selon la présidence tunisienne, à la suite de l'attaque contre le consulat américain de Benghazi, dans l'est de la Libye, qui a coûté la vie à quatre Américains dont l'ambassadeur.

M. Marzouki a pu néanmoins s'entretenir avec le président de l'Assemblée nationale libyenne Mohamed al-Megaryef, a constaté un photographe de l'AFP.

Dans un communiqué, la présidence tunisienne a ensuite estimé que cette attaque était "le fruit de la haine et de l'apologie d'une culture de la violence chez ceux qui ne veulent pas la stabilité de la région".

Exprimant ses "vives condoléances" au peuple américain et sa "sympathie au peuple libyen et à son gouvernement", elle a appelé les pays d'Afrique du Nord à unir leurs efforts contre les groupuscules "terroristes".

La présidence tunisienne n'a pas mentionné dans son communiqué le film controversé à l'origine des manifestations en Egypte, en Libye mais aussi en Tunisie, et dont le contenu, jugé insultant pour l'islam, a été condamné par certains pays musulmans.

La police tunisienne a fait usage de gaz lacrymogènes mercredi pour disperser des dizaines d'islamistes radicaux manifestant devant l'ambassade américaine à Tunis contre le film.

ila-alf/Bsh/cco

PLUS:afp