NOUVELLES

Agression à l'acide: le suspect devra revenir en Cour le 27 septembre

12/09/2012 07:09 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

LONGUEUIL, Qc - L'enquête sur remise en liberté de l'homme de 27 ans accusé d'avoir aspergé son amie de coeur d'acide au terme d'une crise de jalousie, le mois dernier, à Longueuil, a été reportée au 27 septembre à la demande de son avocate.

Nikolas Stefanatos est accusé de voies de fait grave, de voies de fait causant des lésions et d'agression armée sur Tanya Saint-Arnauld, âgée de 29 ans. Il devra donc demeurer derrière les barreaux d'ici son retour devant le tribunal.

Au Palais de justice de Longueuil, mercredi, la juge Anne-Marie Jacques s'est rendue à la demande de Me Mélanie Grégoire, qui disait avoir des démarches additionnelles à faire avant que l'enquête puisse aller de l'avant. Son client arborait des pansements aux poignets lors de son passage devant la Cour, résultat de blessures qu'il aurait lui-même subies lors de l'événement.

La jeune femme a subi des brûlures graves sur 20 pour cent de son corps et a été hospitalisée au Centre des grands brûlés de l'Hôtel-Dieu de Montréal. Certaines parties de son corps ont été brûlées au troisième degré et elle a dû subir des greffes de peau.

Elle n'a toujours pas rencontré les enquêteurs en raison de son état de santé.

Nikolas Stefanatos avait comparu une première fois le 31 août pour son enquête sur remise en liberté, mais la procédure avait également été reportée à ce moment.

PLUS:pc