NOUVELLES

Washington exprime l'espoir d'une nouvelle ère en Somalie après l'élection

11/09/2012 03:37 EDT | Actualisé 11/11/2012 05:12 EST

Les Etats-Unis ont félicité mardi le nouveau président somalien Hassan Cheikh Mohamoud, exprimant l'espoir que son élection ouvre une nouvelle ère pour cet Etat de la Corne de l'Afrique en guerre depuis deux décennies.

"Je veux féliciter le président Hassan Cheikh et le peuple somalien pour l'élection" de lundi, a déclaré dans un communiqué la secrétaire d'Etat Hillary Clinton.

Avec ce vote, "la Somalie a achevé sa transition politique", a-t-elle poursuivi, rappelant que le mois dernier le pays avait mis en place un nouveau parlement au niveau fédéral doté d'un président, et que l'assemblée nationale constituante avait récemment adopté une constitution provisoire.

"Cette réussite très importante est le résultat d'années de travail de la part des Somaliens et de la communauté internationale", a encore indiqué Mme Clinton, à propos de l'élection présidentielle.

Lundi, la Maison Blanche avait déjà félicité "le peuple somalien pour avoir achevé cette transition politique décisive", qui marque "une étape importante" pour le pays, et appelé le nouveau dirigeant à "continuer à renforcer les institutions démocratiques".

Dénué de toute expérience du pouvoir, Hassan Cheikh Mohamoud arrive à la tête du pays après une victoire écrasante lundi face à des candidats rodés à la politique somalienne: au second tour, il a raflé 70% des voix contre le président sortant Sharif Cheikh Ahmed.

Spécialiste de l'éducation, cet universitaire de 56 ans a passé des années à tenter de prévenir les combats plutôt que d'y participer, soulevant un timide espoir de voir la Somalie émerger de 21 ans de guerre civile.

"Il y a encore du travail à faire (...) et les Etats-Unis appellent les nouveaux dirigeants de la Somalie à continuer leurs efforts de réforme et à travailler ensemble pour créer un avenir meilleur", a conclu la chef de la diplomatie américaine dans son communiqué.

Un peu plus tôt dans la journée, la porte-parole du département d'Etat Victoria Nuland avait noté que l'élection d'Hassan Cheikh Mohamoud était "quelque part une surprise", alors que les sondages annonçaient plutôt le succès de l'un des responsables déjà en place.

Hassan Cheikh Mohamoud était néanmoins connu à Washington et "nous sommes impatients de le connaître davantage", avait ajouté Mme Nuland, précisant qu'Hillary Clinton "rentrerait probablement en contact avec lui dans les prochains jours".

jkb/sam/mdm

PLUS:afp