NOUVELLES

Trois Saoudiens et un Palestinien décapités pour vol et meurtre

11/09/2012 08:00 EDT | Actualisé 11/11/2012 05:12 EST

Trois Saoudiens et un Palestinien condamnés à mort, pour deux d'entre eux pour vol à main armée et les deux autres pour meurtre, ont été décapités mardi, ce qui porte à 57 le nombre de personnes exécutées en Arabie saoudite depuis le début de l'année.

Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur, a précisé que deux suppliciés saoudiens avaient été reconnus coupables d'avoir attiré dans un guet-apens, l'employé d'une société, de l'avoir blessé par balle avant de s'emparer d'une somme d'argent.

Les exécutions ont eu lieu dans la ville de Jizane, selon le ministère.

Dans un autre communiqué, le ministère a indiqué qu'un Palestinien, reconnu coupable d'avoir poignardé à mort un Yéménite, a été décapité à Jeddah, dans l'ouest de l'Arabie saoudite.

Le ministère a annoncé, dans un troisième communiqué, qu'un Saoudien, condamné pour le meurtre à l'arme automatique de l'un de ses concitoyens lors d'une dispute, a été décapité à Brida, dans le centre de l'Arabie saoudite.

En 2011, au moins 76 condamnés à mort avaient été exécutés dans le royaume, selon un décompte de l'AFP, tandis qu'Amnesty International estime que le pays a procédé à au moins 79 exécutions pendant cette période.

Le viol, le meurtre, l'apostasie, le vol à main armée et le trafic de drogue sont passibles de la peine capitale en Arabie saoudite, qui applique de manière stricte la charia (loi islamique).

aa/mh/sw

PLUS:afp