NOUVELLES

Réunion des gouvernements israélien et bulgare à Jérusalem après Bourgas

11/09/2012 12:15 EDT | Actualisé 11/11/2012 05:12 EST

Les gouvernements israélien et bulgare se sont réunis mardi à Jérusalem afin de montrer leur unité après l'attentat suicide du 18 juillet à Bourgas (est de la Bulgarie), qui a coûté la vie à cinq Israéliens et à un musulman bulgare.

"Nous vous considérons comme de grands amis. Et cette amitié a été testée récemment lors de la terrible tragédie qui a eu lieu en Bulgarie", a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors d'une conférence de presse commune avec son homologue bulgare Boïko Borissov, qui a entamé mardi une visite officielle de deux jours en Israël, accompagné de 11 ministres.

L'attentat du 18 juillet, qui a visé un bus transportant des touristes israéliens à l'aéroport de Bourgas, n'a pas été revendiqué, même si Israël accuse l'Iran d'en être le commanditaire, ce que Téhéran nie avec véhémence.

"Nous avons des intérêts communs", a estimé M. Netanyahu en faisant allusion à une série d'accords signés mardi entre les deux pays dans le domaine de la coopération sécuritaire, des technologies de l'information, de la santé et de la culture.

M. Borissov a été ensuite reçu par le président Shimon Peres.

"Les deux hommes ont discuté du renforcement des relations stratégiques et de la coopération sécuritaire", a indiqué le bureau de M. Peres dans un communiqué.

Le gouvernement bulgare de centre-droit de M. Borissov entretient des rapports étroits avec Israël.

En janvier, les deux pays avaient déjà signé deux accords de coopération militaire portant sur des entraînements communs dans chacun des deux pays et un mémorandum d'entente et de coopération dans l'industrie d'armement.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, la Bulgarie fut le seul allié de l'Allemagne à avoir sauvé des juifs des camps nazis, ce qui est régulièrement rappelé lors des contacts bilatéraux avec Israël.

dms/agr/vl

PLUS:afp