NOUVELLES

Mondial/Qualif - L'Angleterre accrochée à Wembley par l'Ukraine

11/09/2012 05:06 EDT | Actualisé 11/11/2012 05:12 EST

Frank Lampard a sauvé l'Angleterre d'une embarrassante défaite face à l'Ukraine en obtenant le nul 1 à 1 à trois minutes de la fin sur un penalty sifflé pour une main de Khacheridi, mardi à Wembley, en qualification pour le Mondial-2014.

Privés de nombreux titulaires, dont Wayne Rooney, les Anglais s'étaient fait surprendre en première période par une belle frappe enroulée de Konoplyanka (39).

Ils sont retombés sur terre après leur large succès chez les faibles moldaves vendredi (5-0). La route pour le Brésil, qui semblait grande ouverte dans un groupe où les autres prétendants sont la Pologne et le Montenegro, s'annonce plus difficile que prévu pour l'équipe de Roy Hodgson.

Même si l'Angleterre a nettement dominé territorialement, les jeunes Ukrainiens n'ont pas volé le point pris à Londres.

Avant l'exploit de Konoplyanka, 22 ans, les hommes d'Oleg Blokhine s'étaient montrés dangereux à plusieurs reprises, sur un centre-tir de Gusev renvoyé par le poteau dès la 4e minute, puis sur une frappe de Rotan repoussée par Gerrard après une contre-attaque (14).

Sans Rooney, sérieusement touché à la cuisse, les Anglais ont manqué d'efficacité devant le but. Le jeune Tom Cleverley, qui avait été très bon en Moldavie, a symbolisé à lui seul ces difficultés en manquant trois occasions franches, en particulier une reprise à bout portant sur un service de la tête de Defoe. Le milieu de terrain de Manchester United trouvait ensuite le montant d'une frappe dans un angle fermé juste avant la pause.

Defoe avait lui été malheureux en début de match, un but d'un joli tir des 18 mètres lui ayant été refusé pour une faute préalable peu évidente (10).

En seconde période, les Anglais ont fait le siège de la surface adverse mais leur manque de tranchant a permis aux Ukrainiens de conserver leur avantage sans trembler jusqu'à une vingtaine de minutes de la fin.

L'équipe aux Trois Lions a alors accentué sa pression, Glen Johnson obligeant le gardien Pyatov à détourner du bout des doigts un tir à ras-de-terre (69).

A sept minutes du terme, Welbeck, entré peu de temps avant, se procurait une énorme occasion d'égaliser, mais sa reprise s'écrasait sur le poteau.

C'est lui qui obtenait finalement le pénalty de l'égalisation sur un ballon repoussé du bras par le défenseur Khacheridi, transformé en force par Lampard.

Une minute plus tard, le capitaine Steven Gerrard était exclu pour un deuxième carton jaune.

fbx/pid

PLUS:afp