NOUVELLES

Mondial-2014/Qualif: l'Allemagne s'impose face à l'Autriche sans se rassurer

11/09/2012 04:54 EDT | Actualisé 11/11/2012 05:12 EST

L'Allemagne a réussi son premier véritable gros test lors des qualifications pour le Mondial-2014 au Brésil en s'imposant 2 à 1 (mi-temps: 1-0), mardi soir à Vienne, contre l'Autriche, grâce à des réalisations de Marco Reus (44e) et de Mesut Özil (52e), mais sans véritablement convaincre.

Les hommes du sélectionneur Joachim Löw étaient arrivés dans la capitale autrichienne avec l'envie de se rassurer et de mettre un terme aux vives critiques de la presse allemande après l'élimination contre l'Italie en demi-finale de l'Euro-2012 et la défaite contre l'Argentine en août en match amical.

Ce n'est pas la première mi-temps indigeste offerte mardi dans un Ernst-Happel Stadion plein qui a permis de rassurer les esprits. Dominés par des Autrichiens, joueurs et bien en place, le salut de la Mannschaft n'est venu que du milieu offensif gauche de Dortmund, Marco Reus, à la 44e minute.

Car jusque-là, les Allemands avaient buté sur le portier autrichien Robert Almer, bien aidé par une défense bien organisée.

Au contraire, ce sont les Autrichiens qui se sont créés les plus belles opportunités, avec notamment Martin Harnik, à l'aise au coeur de la charnière centrale allemande (4e et 12e minute), ou encore avec Andreas Ivanschitz auteur d'un tir non-cadré.

Mais, dès le début de la deuxième période, le meneur de jeu du Real Madrid, Mesut Özil, a doublé la mise à la 52e minute, transformant un penalty obtenu par Thomas Müller.

La réduction du score par Zlatko Junuzovic à la 55e minute a redonné espoir au public endormi, mais la maîtrise allemande du ballon par la suite a permis à "la Mannschaft" de sauver l'essentiel, à savoir les trois points, qui auraient pu lui échapper si Arnautovic s'était montré plus réaliste devant le but à la 87e.

Avec cette deuxième victoire en autant de rencontres, l'Allemagne s'est parfaitement lancée dans sa campagne de qualification pour la Coupe du monde, qui se déroulera en juin 2014 au Brésil.

Dans un groupe C de la Zone Europe assez relevé, avec notamment la Suède et l'Eire, toutes deux présentes en Ukraine et en Pologne cet été à l'Euro-2012 et qui seront ses prochains adversaires en octobre, l'Allemagne doit terminer première de son groupe pour assurer directement son billet pour le Brésil.

De son côté, l'Autriche n'a pas à rougir de sa performance. Le sélectionneur suisse Marcel Koller, qui avait décidé d'aligner pour la première fois onze joueurs évoluant à l'étranger, va pouvoir s'appuyer sur cette rencontre pour la suite des qualifications.

Une réaction sera toutefois attendue lors de la double confrontation contre le Kazakhstan, le 12 octobre à Astana, et le 16 octobre à domicile à Vienne, pour ne pas hypothéquer ses chances de décrocher la deuxième place, synonyme de barrage en novembre 2013.

tba/pfe/pid

PLUS:afp