NOUVELLES

Mondial-2014/Qualif. - Belgique et Croatie dos à dos

11/09/2012 04:48 EDT | Actualisé 11/11/2012 05:12 EST

La Belgique et la Croatie ont fait match nul (1-1) mardi à Bruxelles au terme d'une rencontre fermée qui augure d'un duel serré entre les deux formations favorites du groupe A des qualifications pour le Mondial-2014.

Dans ce match opposant les deux ténors présumés d'une poule très ouverte qui comprend aussi l'Ecosse, la Serbie, la Macédoine et le Pays de Galles, chaque équipe a misé sur ses qualités. La maîtrise technique et l'expérience des Croates face à l'impact physique et l'ardeur des Belges.

Au classement, les deux équipes comptent quatre points après deux rencontres. Lors de la première journée vendredi, la Belgique s'était imposée 0-2 au Pays de Galles pendant que la Croatie dominait difficilement la Macédoine (1-0).

Très, voire trop enthousiastes, les Diables Rouges ont été pris à froid dès la 6e minute sur une contre-attaque croate conclue par Ivan Perisic (0-1).

Portés vers l'avant, les Belges ont oublié de défendre durant ces premières minutes. Une aubaine que les hommes d'Igor Stimac n'ont pas gâchée.

Mais, soutenus par les 45.000 spectateurs d'un stade Roi Baudouin comble, Eden Hazard, très discret par ailleurs, et ses équipiers ont trouvé la force de réagir.

Souvent brouillons mais dominateurs, ils ont égalisé par Guillaume Gillet quelques secondes avant la pause. Le défenseur d'Anderlecht a profité d'une mauvaise relance dans l'axe de Srna pour armer une frappe imparable depuis l'entrée de la surface (1-1, 45+1).

Plus sereins techniquement, les Croates ont continué à faire souffrir leurs hôtes en deuxième période, indiquant aux Belges que même s'ils possèdent une génération qualifiée de "dorée" par de nombreux observateurs, la somme de talents ne fait pas forcément une grande équipe.

Le jeu belge a manqué de liant. Le sélectionneur Marc Wilmots a encore du travail.

"Nous avons beaucoup de très bons joueurs dans nos rangs. Mais nous ne sommes ni le Brésil, ni le FC Barcelone", avait dit "Willie" à la veille du match.

La Belgique qui ne s'est plus qualifiée pour un grand tournoi depuis 2002 possède effectivement une équipe très séduisante sur papier avec les Hazard, Witsel, Fellaini, Kompany et autre Courtois.

Mais face à la Croatie, 8e nation au classement Fifa, les Diables Rouges (40e) ont mesuré le chemin qui reste à parcourir sur la route devant les mener au Brésil dans seize mois. La preuve: le gardien croate Stipe Pletikosa a passé une soirée plus tranquille que son alter ego belge Thibault Courtois.

bnl/smr

PLUS:afp