NOUVELLES

L'opposition syrienne condamne l'exécution de militaires gouvernementaux

11/09/2012 09:27 EDT | Actualisé 11/11/2012 05:12 EST

L'opposition syrienne, réunie au sein du Conseil national syrien (CNS), a condamné mardi l'éxécution sommaire d'une vingtaine de soldats par les rebelles, et demandé que les auteurs soient traduits en justice.

"Le CNS condamne la tuerie des soldats capturés dans un quartier d'Alep. Ce un crime doit être sanctionné par la justice car rien ne peut justifier un tel acte, même si le régime utilise de telles pratiques et même si le but avancé est de mettre fin aux pratiques criminelles de ce régime", a assuré cette coalition.

Au moins 20 soldats syriens ont été sommairement exécutés par des rebelles le week-end dernier dans la ville d'Alep, a annoncé lundi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Ces soldats ont été capturés à la caserne Hanano vendredi ou samedi par les rebelles, puis ont été exécutés ailleurs. Leurs mains sont été ligotées et leurs yeux bandés", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, président de l'OSDH avec à l'appui une vidéo.

Une vidéo diffusée par l'OSDH montre une vingtaine de corps d'hommes habillés en treillis, à plat ventre dans une rue, la tête ensanglantée sur le trottoir.

"Le fait de filmer cette action, de la diffuser et de dire que l'on est fier de l'avoir fait, incite à s'interroger sur les but de ceux qui ont exécuté cette action. Cela donne une mauvaise image de l'une des plus grandes et des plus justes révolutions dans l'histoire de l'humanité", ajoute le CNS.

Le CNS demande "aux officiers, responsables et soldats de l'Armée syrienne libre (ASL) de respecter avec la plus grande rigueur les principes et les valeurs de la révolution syrienne et les lois divine et internationale et d'ouvrir une enquête sur cette affaire".

rd/sk/sw

PLUS:afp