NOUVELLES

Les policiers de Toronto imputent une série de meurtres aux gangs de rue

11/09/2012 12:36 EDT | Actualisé 11/11/2012 05:12 EST

TORONTO, ONTARIO, - Les policiers de Toronto sont désormais convaincus qu'un des gangs de rue les plus connus de la ville est derrière la série de meurtres et de fusillades qui ont secoué la ville au cours de la dernière année.

Lors d'une conférence de presse tenue mardi, le sergent-détective Brett Nicol a indiqué que les enquêteurs ont relié trois homicides et six fusillades survenus entre le 4 septembre 2011 et le 10 août 2012 au gang de rue des «Galloway Boys».

Shyanne Charles, 14 ans, de Toronto, et Joshua Yasay, 23 ans, d'Ajax en Ontario, ont été tués après que des malfaiteurs eurent ouvert le feu sur un groupe d'environ 200 personnes participant à une fête de rue le 16 juillet dernier. La fusillade avait également fait 23 blessés.

L'incident était le pire du genre de l'histoire torontoise. Selon les policiers, les témoins de la tragédie se sont cependant montrés réticents à collaborer à l'enquête.

Dans un autre incident, D'Mitre Barnaby, 24 ans, est mort le 30 décembre 2011 de blessures par balles, mais les policiers croient qu'il s'agit d'une erreur sur la personne puisque la victime n'était pas associée à un gang de rue.

Tous les homicides sont survenus dans l'est de Toronto dans le secteur de Galloway Road, où sont établis les Galloway Boys.

Les enquêteurs estiment que le conflit entre ces derniers et des gangs rivaux se nourrit de la propension à la violence des Galloway Boys, leur capacité d'obtenir des armes et leur volonté manifeste de vengeance.

Les policiers précisent que, selon leurs informations, les attentats ont été commis par des individus qui luttent pour se tailler des postes de commande au sein des Galloway Boys.

PLUS:pc