En pleine tourmente financière et baisse démographique, plusieurs écoles privées non mixtes ont ouvert leurs portes au sexe opposé. Ce n'est pas le cas du réputé Collège Jean-de-Brébeuf de Montréal qui, pour la première fois de son histoire, accueillera l'an prochain des filles de la première à la cinquième secondaire, mais dans un pavillon « conçu rien que pour elles ».

Lire l'intégralité de l'article sur www.ledevoir.com